•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une campagne de financement pour aider les sinistrés du Cégep de Gaspé

Dame qui manipule des vêtements sur une table.
Les sinistrés peuvent compter sur la générosité de la population. Photo: Radio-Canada / Martin Toulgoat

Environ 150 résidents sur les 280 touchés par l'incendie d'un pavillon des résidences du Cégep de la Gaspésie et des Îles, mercredi, sont toujours privés de logement.

Un texte de Jean-François Deschênes d'après une entrevue réalisée à Bon pied, bonne heure

En attendant, ils logent à différents endroits et sont en sécurité, assure le directeur général de l'établissement, Yves Galipeau. Ce dernier ajoute que de l'aide reste tout de même nécessaire.

Une campagne de financement a été lancée pour récolter de l'argent qui servira à aider les sinistrés.

Une attention particulière est portée aux 19 étudiants qui ont tout perdu, assure-t-il. « Il y a un soutien alimentaire à donner, donc ça, c’est plus délicat. On veut remettre des bons d’achat pour aller faire les emplettes. On veut aussi continuer de soutenir ceux qui ont des besoins immédiats. C’est pour ça, on ne peut pas attendre même s’ils ont des assurances. » M. Galipeau rappelle que les jeunes peuvent attendre longtemps avant d’obtenir une réponse de leur compagnie d'assurance et que leurs besoins sont pressants.

Il y a des examens la semaine prochaine, donc on veut qu’ils soient le plus rapidement possible autonomes et qu’ils retrouvent leur pleine marge de manoeuvre.

Yves Galipeau, directeur général du Cégep de la Gaspésie et des Îles
Résidences du Cégep de GaspéPlus de la moitié des résidents sont encore dans la rue 24 heures après l'incendie. Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

La direction n’a pas encore d'objectif financier.

Par ailleurs, elle ignore toujours les causes de l’incendie.

Une rencontre doit avoir lieu avec les étudiants vendredi matin pour leur faire connaître la suite des choses.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Justice et faits divers