•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mission secrète dont vous êtes le héros au fort Chambly

Des enfants tentent d'élaborer une stratégie avec les cartes à jouer qui leur ont été données.
L'exposition Contrebande place le participant au centre de l'histoire. Photo: Tourisme Montérégie

L'exposition interactive Contrebande se tiendra sur le lieu historique national du Fort-Chambly à partir du 19 mai. Elle vous transportera dans la Nouvelle-France du 18e siècle pour vous faire découvrir le réseau de traite illégale des fourrures de castor. L'activité reviendra pour les trois prochaines saisons estivales.

Un texte de Camille Laventure

Pendant la traversée de cette exposition pour toute la famille, les visiteurs auront une mission secrète de contrebande à accomplir qui leur permettra d’en apprendre plus sur ce fascinant phénomène. Plusieurs activités, des ateliers, des rencontres avec des personnages clés du commerce illégal de fourrures et même une course à relais font partie du défi.

Pan plutôt méconnu de l’histoire de la Nouvelle-France, la contrebande des fourrures entre Montréal et Albany, qui s’est déployée de 1716 à 1755, se faisait grâce à une collaboration étroite entre les colons européens et les nations autochtones. À l’époque, la Compagnie des Indes détenait l’exclusivité du commerce des fourrures de castor, rendant illégale toute vente effectuée par qui que ce soit d’autre.

Le corridor Montréal-Albany était bien organisé et grandement utilisé en raison de ses nombreux avantages : il offrait aux gens d’affaires une grande source de revenus, en plus de permettre aux Autochtones et aux colons de faire circuler de l’information, d’échanger des marchandises et de maintenir les alliances en place dans la région.

Exceptionnellement, l’exposition sera accessible gratuitement le 19 mai à l’occasion de son ouverture.


Visitez le portail consacré aux vacances

Vacances et sorties

Divertissement