•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La piscine de Norwood va fermer pour de bon, mais quand?

Des enfants jouent dans une piscine.

La piscine de Norwood est l’une des cinq piscines extérieures non chauffées de la Ville de Winnipeg. Quatre des cinq piscines non chauffées sont à Saint-Boniface.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Lapalme

Radio-Canada

Des résidents du quartier winnipégois de Norwood s'indignent d'apprendre la fermeture imminente de la piscine publique extérieure du quartier. La piscine fermera cet été ou l'été prochain, selon le conseiller municipal de Saint-Boniface, Mathieu Allard, et elle ne peut pas être rénovée.

Un texte de Gavin Boutroy et Thibault Jourdan

« La dernière chose que je voudrais faire, c’est de fermer une piscine qui est très bien utilisée par la communauté », affirme M. Allard, qui ajoute que la Ville lui a dit que la piscine « doit » fermer en 2019.

À la réunion du comité Riel de la Ville du 7 mai, les conseillers ont voté pour que la Ville fasse une étude sur l’état de la piscine Norwood, et sur le coût du remplacement de la pataugeoire par une aire de jets d’eau et du remplacement de la piscine par un terrain de volley-ball de plage. Le but est d'inscrire ces changements dans le budget de 2019.

La construction d’une nouvelle piscine coûterait des millions de dollars. « Si on avait les millions de dollars, je pense que ce serait mieux de créer une installation avec des services toutes saisons », déclare M. Allard, en citant le complexe Cindy Klassen comme exemple.

Suprise et tristesse chez les habitants

Plusieurs résidents du quartier Norwood ont exprimé leur étonnement à la suite de cette annonce.

« Ça m’a beaucoup attristé et, en fait, ça m’a un peu surpris d’apprendre qu’on en était arrivé au stade où on parlait d’une fermeture permanente », a déclaré Monique LaCoste.

« C’est dommage qu’une telle piscine ferme ses portes », renchérit un autre habitant, Patrick Fortier.

C’est une infrastructure essentielle pour un quartier vieillissant comme le nôtre. On a si peu d’infrastructures de loisirs par ici!

Monique LaCoste, habitante du quartier Norwood

Les options envisagées pour remplacer l’actuelle piscine ne font, par ailleurs, pas complètement l’unanimité.

« Certainement, je serai un des membres de la communauté qui irait à une pataugeoire, ou des jets d’eau ou un terrain de jeu », ajoute Patrick Fortier, père lui-même de jeunes enfants âgés de moins de 5 ans.

« Ça prend une pataugeoire, absolument », abonde Monique LaCoste. Elle est cependant plus sceptique quant aux autres infrastructures évoquées : « Les jets d’eau, ça ne remplace pas une piscine. C’est pas une grand-mère, c’est pas une famille qui va venir s’installer pendant tout l’après-midi pour aller se saucer dans le jet d’eau. »

Sur Internet aussi, l’annonce a fait réagir. « Cette piscine est utilisée par des personnes de tous les âges. [...] Est-ce qu’on explore des options qui sont conçues pour des familles entières? Cette piscine a servi de lieu de rassemblement pour les familles de la communauté. Je ne suis pas sûre que les options qui nous sont présentées pour l’instant serviront à cela une fois que la piscine est partie », a écrit une utilisatrice de Facebook.

Nappe phréatique en hausse et incertitude pour cet été

Il n’est même pas sûr que les résidents du quartier pourront barboter dans la piscine publique cet été. « Il y a un risque que la province ne nous donne pas l’approbation [d’ouvrir] », met en garde le conseiller municipal de Saint-Boniface. « Nous, on va faire ce qu’on peut comme municipalité pour le faire, j’espère que ce sera ouvert cet été. Mais ça ne sera pas possible l’année prochaine », développe-t-il.

Selon M. Allard, la piscine de Norwood est « au bout de sa vie ». Il soutient que les employés municipaux font tout leur possible pour qu’elle ouvre ses portes pendant une dernière saison.

Le problème, explique-t-il, c’est que le niveau d’eau souterraine a augmenté au fil des ans. La nappe phréatique se trouve maintenant à un niveau plus élevé que le fond de la piscine. Ainsi, l’eau de la piscine risque d’être contaminée, et chaque année, son entretien devient plus complexe.

Il croit que cela a lieu parce que la piscine a été créée lorsque l’usine Canada Packers prélevait des quantités d’eau si importantes que cela avait fait baisser le niveau des eaux souterraines. Depuis la fermeture de l’usine, l’eau aurait retrouvé son niveau naturel.

La piscine se trouve au 10, rue Cromwell, dans le « Norwood flood bowl », une dépression artificielle créée lors de l’inondation de 1950, quand de la terre a été retirée du secteur pour construire une digue le long de l’avenue Lyndale.

C’est l’une des cinq piscines extérieures non chauffées de la Ville de Winnipeg. En 2014, le conseil municipal a voté pour rendre l'entrée de ces cinq piscines gratuite. Quatre des cinq piscines non chauffées sont à Saint-Boniface.

M. Allard tient une consultation publique au sujet de la piscine de Norwood, le 22 mai, à 19 h, au Centre communautaire de Norwood.

Avec des informations de Louis-Philippe LeBlanc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Société