•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paul Bernardo en cour en octobre pour possession d'une arme

Sketch de l'artiste Pam Davies où on voit Paul Bernardo sur un écran télé.
Paul Bernardo par vidéo conférence lors de son audience au palais de justice de Napanee le 18 mai 2018. Photo: Radio-Canada / Pam Davies

Le tristement célèbre assassin Paul Bernardo doit comparaître en cour en personne le 5 octobre à Napanee, en Ontario, au sujet de la possession présumée d'une arme artisanale en prison.

La date a été fixée à l'issue d'une brève audience, vendredi, pour laquelle Bernardo a comparu par vidéoconférence à partir du pénitencier où il est détenu à Bath, au sud-ouest de Kingston.

Bien rasé et poli avec le juge, il a demandé une prochaine comparution au début octobre, expliquant qu'il avait une audience de demande de libération conditionnelle à la fin octobre et qu'il préférait régler cette affaire avant.

Le détenu âgé de 53 ans fait face à un chef d'accusation de possession d'une arme pour un incident qui se serait produit à la prison de Millhaven le 9 février dernier, d'après ce qu'indiquent des documents présentés à la cour.

Selon la Couronne, le meurtrier avait une sorte de couteau fabriqué à partir d'un stylo et d'une vis.

Criminel dangereux

Paul Bernardo est l'un des pires criminels de l'histoire du Canada. Il a notamment été condamné au milieu des années 1990 à l'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans pour les meurtres prémédités, les enlèvements, les séquestrations et les agressions sexuelles graves de deux adolescentes, Leslie Mahaffy, 14 ans, et Kristen French, 15 ans.

Il a aussi été condamné pour la mort de Tammy Homolka, la soeur cadette de son épouse de l'époque, Karla Homolka.

Après avoir admis qu'il avait violé 14 femmes dans la région de Toronto, Paul Bernardo a été déclaré délinquant dangereux, ce qui pourrait signifier qu'il ne sortira jamais de prison.

Avec les informations de La Presse canadienne

Procès et poursuites

Justice et faits divers