•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une femme se désiste d'acheter une maison qui a été le théâtre d'un meurtre

Un ruban jaune de la police interdit l'accès à un terrain entouré d'arbres au centre duquel il y a une imposante maison.
Raymond Huang a été abattu devant la clôture de cette maison en 2007. Photo: Radio-Canada

Une femme s'est désengagée de l'achat d'une maison de Vancouver valant plusieurs millions de dollars lorsqu'elle a appris qu'un meurtre y avait été commis. La Cour suprême de la Colombie-Britannique a ordonné qu'on lui rembourse son dépôt et les frais de justice engagés pour se défendre contre la poursuite intentée contre elle par la vendeuse.

Plus tôt cette année, le juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique a statué que Mei Zhen Wang a fait recours à de l'information frauduleuse pour vendre une maison de 837 m2 situé au 3883 rue Cartier dans le quartier Shaunessy, un quartier très chic de Vancouver, pour 6,1 millions de dollars.

Le juge Paul Pearlman a alors ordonné à Mme Wang de rendre le dépôt de 300 000 $ plus les intérêts à l'acheteur, Mme Feng Yun Shao.

Dans une deuxième décision rendue lundi, le juge a également ordonné que la plaignante rembourse à Mme Feng Yun Shao les frais de justice encourus pour les 13 jours de procès. Le montant exact de ces dépenses doit encore être calculé.

Une scène de crime

Le gendre de Mme Wang, Raymond Huang a été abattu devant le portail de la clôture de la propriété en 2007, deux ans avant que Mme Wang mette la maison sur le marché. M. Huang était connu de diverses forces de police, mais à ce jour il a été impossible d'établir s'il était bel et bien membre ou un dirigeant du groupe criminalisé Big Circle Boys.

Devant la Cour, Mme Wang a reconnu qu’elle s’inquiétait pour la sécurité de sa fille et de sa petite-fille qui habitaient dans le manoir.

Mais lorsque Mme Shao a visité la maison en tant qu’acheteuse potentielle, les propriétaires n’ont rien répondu quant à la raison de sa mise en vente. Ce n'est que cinq jours après avoir payé son dépôt qu'elle a appris qu'un meurtre avait eu lieu sur la propriété et elle a annulé la vente.

La maison a ensuite été vendue pour 5,5 millions de dollars, soit 600 000 $ de moins que lors de la vente précédente, à un acheteur qui était pleinement informé de la fusillade. L'adresse a depuis été changée à 3899 rue Cartier.

Quand Mme Shao a annulé l'achat, Mme Wang a porté plainte arguant qu'il y avait rupture de contrat et qu'elle avait le droit de conserver le dépôt de 300 000 $ et que Mme Shao lui devait également 338 000 $ en dommages.

Mais la Cour a jugé que Mme Wang aurait dû donner une réponse précise au sujet de la raison de la vente de la propriété, plutôt que de dissimuler la mort de M. Huang.

Colombie-Britannique et Yukon

Crimes et délits