•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La part de TVQ promise par Couillard irait au logement, dit Pierre Corbeil

Pierre Corbeil, maire de la Ville de Val-d'Or.
Pierre Corbeil, maire de la Ville de Val-d'Or. Photo: Radio-Canada

Le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil, pourrait utiliser la part de la TVQ qu'un gouvernement libéral réélu transférerait aux municipalités pour investir dans le logement afin d'attirer la main-d'oeuvre dans la Vallée-de-l'Or.

Le premier ministre Philippe Couillard a fait la promesse électorale de remettre un point de pourcentage des recettes de la Taxe de vente du Québec (TVQ) aux municipalités devant les élus municipaux réunis à Gatineau pour les assises de l'Union des municipalités du Québec (UMQ).

Pierre Corbeil, qui assiste à la rencontre en tant que maire et préfet de la Vallée-de-l'Or, est d'avis qu'il s'agirait d'un pas dans la bonne direction pour diminuer la dépendance des municipalités à l'égard du gouvernement quant au pouvoir de taxation.

Présentement en Abitibi, on a un sérieux enjeu de main-d’œuvre. Le corolaire à cela, c’est un sérieux enjeu de logement. Il faut alors développer des secteurs, des territoires, faire du recrutement et se faire connaître. Il faut travailler à l’accueil des nouveaux arrivants et les retenir.

Le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil

Le maire ajoute que les mesures qui améliorent la qualité de vie, comme celles qui concernent les infrastructures sportives et culturelles, devraient aussi être étudiées.

Diane Dallaire demeure prudente

La mairesse de Rouyn-Noranda demeure quant à elle prudente.

Diane Dallaire accueille positivement cette idée de trouver une nouvelle source de financement, mais espère que l'utilisation de ces nouvelles ressources pourra être décidée localement.

En espérant que ces sommes qui seront versées ne seront pas en vertu d'un programme très spécifique, très difficile au niveau de la gestion, parce que c'est aussi une demande de l'UMQ d'aller vers une pleine autonomie des municipalités et de garder chez-nous le pouvoir de décider de l'utilisation des fonds.

Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda

Quant aux priorités, Diane Dallaire évoque notamment les infrastructures, le transport collectif ainsi que la desserte internet.

Mentionnons par ailleurs que les chefs du Parti québécois, de la Coalition Avenir Québec et de Québec Solidaire se sont aussi engagés à partager un point de TVQ avec les municipalités.

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale