•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boussole électorale : l’Ontario divisé sur l’immigration

Les Ontariens sont divisés au sujet de la question de l'immigration.
Les Ontariens sont divisés au sujet de la question de l'immigration. Photo: Radio-Canada / Chantal Mainville

Combien d'immigrants l'Ontario devrait-il accueillir? Les utilisateurs de la Boussole électorale ne sont pas tous d'accord sur la question.

Un texte de Jérémie Bergeron

Ce sont 28 % des répondants qui estiment que la province devrait accueillir un peu moins ou beaucoup moins d’immigrants. Une proportion semblable, soit 32 %, croit au contraire que la province devrait en faire plus.

Mais 36 % des utilisateurs estiment que l’Ontario devrait accueillir ni plus ni moins de nouveaux arrivants.

Par ailleurs, la tendance est la même chez les électeurs de tous les partis, sauf un : ceux qui disent avoir l’intention de voter pour le Parti progressiste-conservateur. Les répondants qui s’affichent partisans de Doug Ford sont majoritairement (63 %) pour que la province accueille moins d’immigrants.

Le chef conservateur a pris une position controversée en début de campagne, au sujet de l’immigration. Doug Ford, avait alors suggéré que l'Ontario devait prendre soin des siens avant d'insister pour que les immigrants s'installent dans le Nord de l'Ontario.

Des propos qui avaient fait sourciller la chef libérale, Kathleen Wynne, et la chef néo-démocrate, Andrea Horwath.

Une porte-parole de Doug Ford a répondu dans un courriel un peu plus tard que le commentaire du chef conservateur était « sérieusement mal interprété ».

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections provinciales en Ontario

Méthodologie :

Crée par une équipe de politologues et de statisticiens de Vox Pop Labs, la Boussole électorale est un outil de mobilisation civique présenté en exclusivité par la Société Radio-Canada/CBC. Les informations présentées reposent sur les réponses de 13 841 répondants ayant participé à la Boussole électorale entre le 8 mai 2018 et le 16 mai 2018.

Au contraire des sondages d’opinion, les utilisateurs de la Boussole électorale ne sont pas présélectionnés. Tout comme dans un sondage classique, les données proviennent d’un échantillon non aléatoire de la population. Les données collectées sont pondérées de manière à les rapprocher de celles d’un échantillon représentatif de la population réelle ontarienne selon les données du recensement et d’autres estimations démographiques. Les facteurs de pondération sont l’âge, le niveau d’instruction, le sexe, et le pays d’origine.

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale