•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brigil appuierait la citation patrimoniale du Quartier du Musée sous certaines conditions

Les maisons à l'architecture distinctive sont aménagées le long d'une rue qui permet d'apercevoir au loin les édifices fédéraux de la promenade du Portage.
Une des rues du Quartier du Musée à Gatineau visée par une citation patrimoniale. Photo: Radio-Canada

Le grand patron de Brigil, Gilles Desjardins, soutient à présent qu'il appuierait la citation patrimoniale du Quartier du Musée « à la condition express qu'elle soit innovante, moderne et flexible. »

M. Desjardins a fait cette déclaration surprise flanqué de Steve Potvin, le directeur du secteur urbanisme, design urbain et architecture de paysage chez Stantec et spécialiste du patrimoine.

M. Potvin est l'un des experts « en urbanisme et en acceptabilité sociale » que Brigil a recrutés pour faire accepter son projet de complexe résidentiel et commercial de deux tours importantes devant le Musée canadien de l'histoire.

Gilles Desjardins est persuadé qu'il peut intégrer son projet dans le quartier visé par la citation patrimoniale et souhaite que ses terrains fassent partie de l'ensemble visé par la désignation.

« La volonté de Gilles Desjardins de faire partie de cette citation patrimoniale là, elle est liée à l'inclusion dans le règlement sur la citation, de tours iconiques en hauteur », indique le porte-parole de Brigil, l'ancien maire de Gatineau Yves Ducharme.

M. Potvin soutient « qu'il existe de nombreux exemples d’intégration réussie d’édifices modernes et emblématiques dans des ensembles architecturaux possédant une valeur patrimoniale reconnue, dans le Vieux-Montréal, à Toronto et juste à côté d’ici à Ottawa. »

Il a donné l'exemple du site de la Maison Alcan à Montréal où une tour de 30 étages est prévue et la protection du Distillery District de Toronto, qui comporte deux tours modernes imposantes.

Cet assouplissement de la position de Brigil, qui s'est toujours opposé à la citation patrimoniale du quartier et qui a toujours soutenu que seulement quelques bâtiments dans ce secteur méritaient d'être préservés, vise, selon M. Ducharme, à convaincre l'administration municipale du bien-fondé de la thèse avancée par Serge Potvin, « qu'il est moderne et contemporain d'inclure ce type de cohabitation dans le règlement sur la citation patrimoniale. »

Le maire refuse de commenter

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, qui participait aux assises de l'Union des municipalités du Québec, a refusé de commenter la nouvelle prise de position de Gilles Desjardins.

« Je n'ai jamais entendu parler de ça, en fait vous m'apprenez ça, donc je ne commenterai pas », a indiqué le maire.

La conseillère municipale de Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond, Louise Boudrias, qui appuie le projet des tours Brigil, a salué cette sortie de Gilles Desjardins, la qualifiant « d'intéressante ».

« Ça fait longtemps qu'on demande : est-ce qu'on peut commencer à se parler, à réfléchir sur ce qui peut être fait tout en préservant le patrimoine, mais en faisant du développement économique », a indiqué Mme Boudrias.

Ça me dit c'est qu'il y a une ouverture qu'on est capable de s'asseoir ensemble de discuter et d'évaluer toutes les possibilités d'un projet aussi important que celui-là.

Louise Boudrias, conseillère du district de Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond

Son collègue à la tête du comité consultatif d'urbanisme Jocelyn Blondin salue également cette ouverture de Brigil.

« Je pense qu'il [Gilles Desjardins] a compris qu'on n'est pas contre à 100 %, mais qu'on veut travailler avec lui et puis il veut s'en aller dans cette orientation-là, puis c'est bien », relate M. Blondin, qui espère que cela va permettre de trouver le compromis qui va satisfaire les conseillers et les citoyens.

Des résidents prudents

Des résidents qui militent pour la protection patrimoniale du Quartier du Musée voient mal comment le projet des tours de Brigil peut s'insérer dans un lieu résidentiel cité patrimonial, tout en respectant les règles qui viennent avec la citation.

« Je lance le défi à M. Desjardins de faire une intégration patrimoniale possible à l'intérieur du PIA [plan d'intégration architecturale] », déclare Claude Royer, le président de l'Association des résidents de l'île de Hull.

M. Royer affirme que Brigil pourrait développer un projet à l'image du quartier. Il donne l'exemple du quartier souvent Armory Square à Syracuse, où des bâtiments modernes ont été intégrés à des immeubles anciens. Il donne également l'exemple du projet de l'entrepreneur Brunet d'un édifice moderne intégré à une maison allumette rue Notre-Dame-de-l'Île.

M. Royer croit que Gille Desjardins tente d'influencer le débat sur la citation patrimoniale.

On essaie ici de changer la conversation, d'éviter de parler de citation véritable et de protection du patrimoine.

Claude Royer président, Association des résidents de l'île de Hull.

Brigil doit rencontrer pour la première fois les fonctionnaires du Service de l'urbanisme et du développement durable de Gatineau le 29 mai.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Ottawa-Gatineau

Politique municipale