•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : 300 militaires déployés en renfort en Colombie-Britannique

Les précisions de Valérie Gamache
Radio-Canada

Le gouvernement fédéral a confirmé que les forces armées canadiennes viendront en aide dans les secteurs touchés par les inondations en Colombie-Britannique, alors que la fonte des neiges s'accélère et que des pluies abondantes sont attendues.

Selon un courriel du ministère de la Défense nationale, plus de 300 militaires seront envoyés d'ici 24 heures pour commencer du travail de reconnaissance sur le terrain.

« Des troupes se déploient dans les zones touchées dans le but de fournir de l'aide pour les évacuations, la protection des biens de valeur contre les dommages causés par les inondations et la construction de murs de sacs de sable », a déclaré le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale.

Les militaires resteront dans les secteurs inondés ou à risque tant et aussi longtemps qu'il sera nécessaire pour assurer la protection des résidents et de leurs biens.

Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique

Le ministre de la Sécurité publique de la Colombie-Britannique, Mike Farnworth, était inquiet de voir la situation empirer, avec l'arrivée de visiteurs dans les secteurs touchés, à la veille du long week-end de la fête de la Reine. « Je m'attends à ce que les militaires arrivent rapidement et qu'ils soient envoyés dans les endroits où les besoins sont les plus grands », a-t-il dit.

Les renforts aideront à organiser les évacuations, installer des sacs de sable et remettre les lieux en état. Ils resteront assez longtemps pour gérer la prochaine vague d’inondations.

Un homme conduit son vélo dans les eaux au centre-ville de Grand Forks alors que des travailleurs installent des sacs de sable en arrière plan. Grand Forks est le secteur qui a été le plus durement touché jusqu’à maintenant par les inondations en Colombie-Britannique en 2018. Photo : CBC / Rafferty Baker

La météo scrutée

Les autorités surveilleront attentivement les conditions météorologiques au cours des prochaines heures qui seront cruciales. Tant la chaleur extrême, qui accélère la fonte des neiges, que des pluies importantes pourraient rendre encore plus difficile la lutte contre les inondations dans les secteurs concernés.

Environ 4500 Britanno-Colombiens sous toujours sous un ordre d'évacuation, alors que 7100 personnes demeurent sous une alerte d'évacuation.

Le débit élevé du fleuve Fraser, près de Hope et de Mission, inquiète aussi les autorités. Le lac Okanagan reste le principal sujet de préoccupation, alors que son niveau maximal pourrait être atteint au cours des prochains jours.

Des écoles fermées

Pendant ce temps, les élèves du secondaire et du primaire de la région de Boundary dans le Centre-Sud de la Colombie-Britannique sont en congé forcé alors que le secteur se prépare à de nouvelles inondations. Le district scolaire 51 dit que ses 10 écoles et le centre de développement seront fermés. Il demande aux parents de suivre la situation en ligne et de se tenir informés au sujet du retour en classe après la longue fin de semaine.

La combinaison d'une fonte des neiges rapide, de la pluie et de possibles averses en raison d’orages attendus dans la région risque de provoquer de nouvelles inondations. Des avis spéciaux de pluie pouvant atteindre 40 millimètres ont été publiés pour l’est de l’Okanagan jusqu’à la frontière albertaine.

Le Service de gestion des urgences de la Colombie-Britannique affirme que le niveau des eaux élevé dans la province a entraîné des ordres ou des alertes d’évacuation dans huit districts régionaux et dans 13 municipalités, communautés ou Premières Nations.

Colombie-Britannique et Yukon

Incidents et catastrophes naturelles