•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pétrole : le Brent dépasse 80 $ US, une première depuis novembre 2014

Une femme parle au téléphone en passant devant un kiosque de la pétrolière Total.
Une femme d'affaires marche devant un kiosque de la firme française Total lors d'un salon consacré au secteur pétrolier, le 6 mai 2014, à Téhéran. Photo: Getty Images / BEHROUZ MEHRI
Agence France-Presse

Le baril de pétrole Brent a dépassé jeudi le seuil des 80 $ US, une première depuis fin novembre 2014, dans un marché tendu du fait des incertitudes autour de la production de l'Iran et du Venezuela.

Le cours du baril est monté en matinée jeudi jusqu'à 80,18 $ US, en hausse de 90 ¢ US par rapport à la clôture de mercredi, avant de retomber un peu en dessous des 80 $ US.

La référence européenne de l'or noir évoluait encore autour de 50 $ US en mai 2017, ce qui représente un bond de plus de 50 % en un an.

Pour sa part, le baril de Light Sweet Crude (WTI) pour échéance en juin s'échangeait à près de 72 $ US en hausse par rapport à la clôture de la veille.

La hausse a été alimentée par l'annonce mercredi d'un recul des stocks de brut aux États-Unis de 1,4 million de barils et d'une très forte baisse des réserves d'essence. Les cours sont par ailleurs soutenus par les inquiétudes quant à la production iranienne et vénézuélienne, et depuis que les États-Unis ont décidé de sortir de l'accord sur le nucléaire iranien.

La pétrolière Total a indiqué qu'elle ne mènerait pas à terme un grand projet gazier en Iran entamé en juillet 2017 à moins d'obtenir une dérogation de la part des autorités américaines.

« C'est un revers pour l'Union européenne qui souhaite maintenir l'accord » avec les autres signataires, a commenté Jasper Lawler, analyste pour London Capital Group.

La société chinoise CNPC pourrait néanmoins remplacer le géant français, a indiqué le ministre iranien du Pétrole.

Énergie

Économie