•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des toilettes non genrées à l’UQAC

Une affiche bleue sur une porte indique les toilettes.
L'UQAC songe a étendre cette initiative à d'autres bâtiments. Photo: Radio-Canada

Depuis un peu plus d'une semaine, l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a mis deux toilettes non genrées à la disposition de ses étudiants pour respecter l'ensemble des identités de la communauté universitaire.

L'institution fait donc partie des établissements du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui prennent le virage des toilettes non genrées, un virage applaudi en cette Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie.

L'UQAC a dû répondre à une demande en ce sens récemment. Les toilettes non genrées sont disponibles depuis la tenue du 86e congrès de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS).

« On savait que cette demande allait venir. Je vous dirais que c'est dans l'air du temps de respecter l'ensemble des identités de notre communauté universitaire, alors on a choisi effectivement de mettre à la disposition, non seulement des congressistes de l'ACFAS, mais de l'ensemble de la communauté universitaire au complet, des toilettes non genrées », explique Marie-Karlynn Laflamme, directrice du service des communications et des relations publiques à l'UQAC.

Une initiative saluée

L'Association des lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres du Saguenay-Lac-Saint-Jean est satisfaite de voir que de plus en plus d’endroits offrent les toilettes non genrées.

« Si je suis une trans féminine est-ce que je vais être acceptée dans la toilette des femmes ou je vais aller dans la toilette des hommes? Les deux endroits sont inconfortables », souligne Alain Lévesque, président de l'AGL-LGBT du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le bar L'Appartement a aussi fait un pas dans cette direction.

« On sent vraiment une tendance, une mouvance vers ça. On s'inscrivait juste là-dedans naturellement », explique Kevin Horth, copropriétaire du bar.

Dans les salles de bain, on retrouve trois cabines fermées identiques.

On peut y voir des cabine de toilettes de couleur noire avec un lavabo blanc.Le bar L'Appartement offre aussi des toilettes non genrées. Photo : Radio-Canada

De son côté, l'UQAC songe même à étendre cette initiative à d'autres bâtiments.

« Je pense que c'est très simple à faire et ça démontre aussi une ouverture par rapport à la diversité et c'est important. Vous savez, si les universités peuvent donner le ton, je pense que les entreprises et le reste de la communauté pourront suivre également », ajoute Marie-Karlynn Laflamme.

Saguenay–Lac-St-Jean

Communauté LGBTQ+