•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

OC Transpo, moins de mises à pied que prévu

Des autobus à Ottawa.
Environ 425 personnes pourraient perdre leur emploi à OC Transpo. Photo: Radio-Canada / Doland Bourgeois
CBC

OC Transpo n'aura pas à licencier autant de chauffeurs d'autobus que prévu, lorsque le train léger sera mis en service en novembre, a annoncé mercredi le directeur général de l'agence de transport, John Manconi.

À l'origine, M. Manconi estimait que 500 à 600 postes devraient être abolis avec l'entrée en fonction du train léger. Ce nombre est maintenant plus près de 425.

« Nous faisons un exercice d'équilibre délicat en essayant de minimiser le nombre de licenciements que nous faisons », a déclaré M. Manconi.

La Ville estime que le train léger va remplacer entre 170 et 180 autobus. Chaque train aura la même capacité qu'environ huit ou neuf autobus articulés.

Cela signifie moins de chauffeurs ainsi que de membres du personnel de maintenance et de soutien.

Des postes seront abolis

M. Manconi a déclaré que les principales stratégies de l'agence de transport pour réduire le nombre de licenciements incluent le maintien des postes vacants après le départ à la retraite des employés, ainsi qu'une « bonne relation de travail  » et une « bonne communication  » avec le syndicat.

Mais le travail doit encore être fait en attendant la mise en service du train, ce qui pourrait faire augmenter les heures supplémentaires, a déclaré le directeur général de l'agence de transport.

« Certains acceptent, avec l’accord du syndicat, de prendre des quarts de travail supplémentaires », a-t-il dit.

Déjà, au premier trimestre de 2018, les conducteurs ont utilisé 31 % des heures supplémentaires prévues au budget pour l'année.

Pourtant, M. Manconi a déclaré que cela n'affectera pas trop le résultat net d'OC Tranpo parce que la Ville ne paie pas les avantages sociaux pour les postes vacants. Et malgré les heures supplémentaires, l'agence de transport a accumulé un excédent de 1 million de dollars depuis le début de l'année grâce aux postes qui ne sont pas pourvus.

La Ville n’a pas divulgué quand les avis de mise à pied seront émis.

Dans une note interne, M. Manconi a précisé que tous les chauffeurs embauchés depuis 2015 ont été informés que des compressions seront nécessaires d'ici 2018.

Ottawa-Gatineau

Transport en commun