•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quelles seront les priorités pour les services en français du Yukon?

un écran présentant le site de la consultation
Les consultations publiques sur les services en français se poursuivent jusqu'en juin. Photo: Radio-Canada / Claudiane Samson
Radio-Canada

Le Yukon veut connaître les priorités des francophones en ce qui a trait aux services gouvernementaux dans l'autre langue officielle pour établir sa prochaine stratégie.

L'an dernier, Ottawa a accordé, dans le cadre d'une entente bilatérale avec le Yukon, 14 millions de dollars sur trois ans pour l'octroi de services en français. Ce montant a permis de doubler les effectifs de la Direction des services en français du gouvernement du Yukon.

Le plan stratégique du territoire, toutefois, vient à échéance cette année. La Direction cherche donc à sonder les francophones pour déterminer les priorités qui dicteront la nouvelle stratégie d'offre de services, possiblement jusqu'en 2021.

Les consultations publiques se déroulent jusqu'en juin avec un forum de discussion en ligne (Nouvelle fenêtre). Une rencontre à Dawson a déjà eu lieu; la prochaine, à Whitehorse, est prévue le 29 mai.

La santé, la grande priorité

le ministre au microLe ministre responsable de la Direction des Services en français, John Streicker, lors des festivités de la Journée de la francophonie yukonnaise. Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Le ministre responsable de la Direction des services en français, John Streicker, affirme sans aucune hésitation que le domaine prioritaire pour l'offre de services en français demeure la santé, comme le manifeste depuis plusieurs années la communauté francophone.

« Quand il y a un problème avec la santé, c'est très important qu'il y ait des services en français tout de suite. Après ça, ça dépend : peut-être que c'est l'éducation, peut-être que c'est l'immigration. Mais c'est aussi important que tous les services du gouvernement aient quelqu'un qui parle français. »

La directrice des communications de la Direction, Nancy Power, croit que le territoire peut faire mieux pour promouvoir l'offre de services.

On a fait beaucoup d'efforts pour augmenter le nombre de postes désignés bilingues et [...] s'assurer que la personne est remplacée par quelqu'un qui peut fonctionner et offrir le service en français. Je pense que les gens vont vraiment pouvoir voir une nette amélioration à compter de cette année, ou l'année prochaine.

Nancy Power, directrice des communications, Direction des Services en français

La Direction veut également s'assurer que toute la documentation, sur papier ou en ligne, est également offerte en français pour appuyer le travail des fonctionnaires bilingues.

Le Yukon bilingue depuis 30 ans

Josée Belisle, membre du conseil d'administration de l'Association franco-yukonnaise, a souligné lors des festivités de la Journée de la francophonie yukonnaise qu'il s'agit d'une année importante pour la francophonie au territoire.

« [L'année] 2018 marque le 30e anniversaire de la Loi sur les langues. Cette loi est en quelque sorte la consécration de la légitimité des francophones et elle reconnaît le rôle important qu'ils ont joué dans l'édification du Yukon et du Canada. »

La nouvelle stratégie d'offre de services devrait être présentée lors de l'assemblée générale annuelle de l'Association franco-yukonnaise en septembre.

Grand-Nord

Francophonie