•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 21 rue Price, tristement célèbre, sera démoli

Le bâtiment de trois étages est en très mauvais état. Des équipes d'Hydro-Québec sont sur place pour protéger des fils électriques.
Les travaux de démolition se sont amorcés mercredi. Photo: Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette
Radio-Canada

Les travaux de démolition du 21 rue Price se sont amorcés mercredi.

Le vieil immeuble a fait la manchette à de multiples reprises au fil des ans parce qu'il a été le théâtre de toutes sortes d'événements : tentatives de meurtre, suicides, bagarres, surdose de drogues... C'est finalement un incendie qui a scellé son sort en décembre 2017, jetant ses 28 locataires à la rue.

Pour nous, on a rencontré des humains parfois qui avaient des passés très lourds, très difficiles, mais aussi des humains avec du coeur.

Julie Maltais, gestionnaire de l'immeuble

Si pour les voisins la démolition du bâtiment est une bonne nouvelle, pour les locataires, la situation est tout autre.

Le 21 Price était considéré comme un lieu de transition pour les gens qui se retrouvaient à la rue.

« Démolir le 21 Price c'est une chose, mais ça ne règle pas les problèmes et ça ne règle pas la situation des personnes qui y demeuraient. Ce n'est pas magique. Le 21 Price ne sera plus là tout à l'heure, mais les gens vont être encore là, vont encore avoir besoin d'un toit sur la tête », explique Michel Saint-Gelais, directeur de la maison d'accueil pour sans-abri.

Nancy Caron, que tous surnomment « souris » au centre-ville de Chicoutimi, a vécu au 21 rue Price pendant neuf ans.

Une femme avec une casquette rose tient une boîte dans ses mains. Derrière elle, on peut voir le bâtiment en piètre état et une pelle mécanique.Juste avant la démolition, Nancy Caron est venue chercher ses dernières boîtes. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Avant que la bâtisse ne passe sous le pic des démolisseurs, elle est venue récupérer quelques objets.

« On s'en va pour une autre vie [...] C'est sûr que ça me fait de quoi de débâtir ça parce que ça faisait longtemps qu'on l'avait ce bloc-là ici sur la rue Price », explique-t-elle.

Vocation du site

Le propriétaire n'a pas pris de décision quant à l'avenir du terrain, mais plusieurs y voient une occasion de dynamiser le quartier.

C'est sûr que, visuellement, ça va amener un coup de fraîcheur au secteur.

Frédéric Morin, propriétaire du restaurant Chez Joachim

« On sait que dans ce coin-ci, ça grouille de culturel, de numérique déjà donc c'est un secteur qui va se développer beaucoup dans cette perspective », souligne le conseiller municipal Simon Olivier Côté

La démolition va débuter jeudi matin. L’opération pourrait prendre 10 heures.

D'après le reportage de Priscilla Plamondon Lalancette

Saguenay–Lac-St-Jean

Société