•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents d'élèves boycottent une présentation sur l'inclusion des personnes LGBTQ

Un drapeau arc-en-ciel.

Un drapeau arc-en-ciel.

Photo : iStock / PeskyMonkey

Radio-Canada

Une présentation sur l'inclusion et l'acceptation en milieu scolaire a été mal reçue dans un village de la péninsule Baie Verte, à Terre-Neuve-et-Labrador. Seulement 13 étudiants étaient présent, plusieurs parents ayant refusé d'autoriser leurs enfants à y assister.

Marley Bowen était certainement déçue de la faible participation, mais surtout de l’agressivité démontrée sur Internet par certains parents des élèves de l’école MSN Regional Academy, à Middle Arm, une communauté de moins de 500 personnes.

Mme Bowen, qui est originaire de Terre-Neuve, dit qu’elle n’a jamais été témoin de ce genre de réactions depuis qu’elle travaille avec le groupe Get Real Movement, une organisation qui va à la rencontre des étudiants aux quatre coins du pays pour discuter avec eux de l’inclusion des personnes LGBTQ.

Façade de l'école MSB Regional Academy.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'école secondaire MSB Regional Academy, à Middle Arm, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : MSB Regional Academy sur Facebook

Dans une conversation publique sur Facebook, des parents expliquaient leurs raisons pour garder leur enfant à la maison ce jour-là.

« Il est temps de se tenir debout pour nos croyances et d’arrêter de laisser le gouvernement nous persécuter pour faire entrer dans nos écoles des choses avec lesquelles nous ne sommes pas d’accord », écrivait un parent.

« Je n’ai aucune envie de laisser mes enfants se faire endoctriner par la conscience morale des libéraux », affirmait un internaute opposé à la présentation sur l’inclusion et l’acceptation.

« Un de ces jours quelque chose de mal va arriver dans NOS écoles (comme aux États-Unis), et on va tous se demander où était Dieu? », s’insurgeait un autre parent.

Marley Bowen sait ce que c’est pour une jeune personne LGBTQ de grandir en milieu rural à Terre-Neuve. Elle a grandi à Norris Point, sur la péninsule Nord.

Ce n’est qu’une fois à l’université qu’elle a fait son coming out. Elle dit que l’expérience en a été une remplie d’amour et d’acceptation, et espère que le même cheminement sera tout aussi harmonieux pour les personnes qui auront à le vivre à leur tour.

D’ici là, Mme Bowen est déterminée à faire entendre le message du mouvement Get Real.

« Plus que tout, ça me confirme que le programme doit retourner à Terre-Neuve, encore et encore », dit-elle.

Marley Bowen.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Marley Bowen.

Photo : Facebook de Marley Bowen

Get Real a été amené à oeuvrer dans les écoles de la province grâce à un financement gouvernemental annoncé en février.

« Le programme est en ligne avec la politique sur les écoles sécuritaires et inclusives, et le travail de notre district scolaire pour créer une culture d’inclusion et d’acceptation dans nos écoles », a indiqué le conseil scolaire dans un communiqué.

Les messages envoyés à certains des parents ayant réagi sur Facebook sont restés sans réponse. Certaines des publications mentionnées plus haut ont depuis été supprimées du réseau social, mais des captures d’écran des commentaires qui s’y trouvaient ont été partagées par d’autres internautes.

« C’était super démoralisant », dit Mme Bowen. « Certaines personnes nous appellent “la classe gaie” ou “le cours gai”, c’est ridicule. »

Marley Bowen dit cependant que de telles réactions sont loin de lui briser le coeur. Elle préfère réagir à la situation de manière rationnelle.

Elle croit que certaines réactions sont enracinées dans la crainte. « On a toujours peur de ce qu’on ne connaît pas », dit-elle. « Les enfants dans les petites villes ont besoin de rencontrer d’autres personnes que leurs camarades de classe. »

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Communauté LGBTQ+