•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cyclistes roulent en silence pour sensibiliser au respect mutuel sur la route

Les détails avec Jacques Bissonnet

Quelque 300 cyclistes ont participé mercredi soir au Tour du silence, à Montréal, pour sensibiliser la population à l'importance de mieux partager la route et pour rendre hommage aux cyclistes qui ont été victimes d'accidents.

Le départ de ce 9e Tour du silence était donné au parc Pélican, dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, pour une boucle de 7,5 kilomètres à vélo.

Des événements analogues avaient lieu dans 400 villes dans le monde, dont 23 du Québec, qu’on peut localiser sur la carte ci-dessous, produite par l’organisation du Tour du silence.


Cette année, la porte-parole de l’événement pour Montréal est Catherine Bergeron, mère du cycliste Clément Ouimet, qui a perdu la vie sur le mont Royal lors d’une collision avec une voiture qui faisait demi-tour dans la voie Camillien-Houde.

On a ce qu’il faut dans notre société pour que ça fonctionne bien, mais il faut que ça parte de nous. De prendre le temps, d’être conscient de ce qui nous entoure, de regarder autour et ça implique tous les usagers de la route.

Catherine Bergeron

L'an passé, 11 cyclistes sont morts sur les routes de la province, soit trois de plus qu'en 2016. Le bilan a aussi été revu à la hausse à Montréal. Deux cyclistes ont perdu la vie en 2016, alors que 4 sont morts sur la route l’année suivante.

Un des participants du Tour du silence explique ce qu'il redoute le plus sur les routes. « Ce qui me fait le plus peur, c’est l’emportiérage. Presqu’à chaque sortie, il y a une porte qui s’ouvre devant moi », dit-il.

Les corps policiers du Québec intensifient pour leur part leurs interventions et leurs activités de sensibilisation cette semaine dans le cadre d’une opération Partage de la route.

La Sûreté du Québec rappelle que la responsabilité est partagée sur la route. « Les conducteurs doivent faire preuve d’une prudence accrue pour assurer la sécurité des piétons et des cyclistes, qui sont vulnérables et sans protection. Quant aux piétons et aux cyclistes, il importe qu’ils adoptent également un comportement sécuritaire. Tous doivent cohabiter dans le respect des règles », écrit-elle dans un communiqué.

Avec des informations de Catherine Gauthier et de CBC

Grand Montréal

Prévention et sécurité