•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le hockey junior A s'amène à Grand-Sault

De gauche à droite : Marcel Deschênes, nouveau propriétaire, les joueur Denis Toner et Brendan Bornstein et le président des Slammers de Woodstock, Wes Corey
De gauche à droite : Marcel Deschênes, nouveau propriétaire, les joueur Denis Toner et Brendan Bornstein et le président des Slammers de Woodstock, Wes Corey Photo: Radio-Canada / Kassandra Nadeau

Marcel Deschênes, le maire de Grand-Sault, dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick, a annoncé avoir fait l'acquisition de l'équipe de hockey junior A de Woodstock, les Slammers. Sous un nouveau nom et une nouvelle bannière, la franchise déménagera à Grand-Sault pour la prochaine saison.

C'est à titre personnel et non en tant que maire de Grand-Sault que Marcel Deschênes s'est porté acquéreur de cette équipe. « Je me suis dit : "Écoutez, si personne ne prend les devants, c'est quelque chose qu'on n’aura peut-être jamais la chance d'avoir de nouveau". »

Lui-même un joueur de hockey, Marcel Deschênes n'a eu que quelques jours pour prendre la décision avant la date limite. Il devra trouver d'autres investisseurs pour le soutenir, mais ça ne l'inquiète pas pour l'instant.

Je savais que la population allait embarquer, il s'agissait d'avoir un leader qui était là qui prenait l'assaut.

Marcel Deschênes

Le maire de Grand-Sault était émotif ce matin à l'occasion de l'annonce officielle de l'arrivée d'une nouvelle équipe de la ligue junior A des maritimes.

« C'est les tripes, lorsque t'es un joueur de hockey, puis lorsque t'es maire d'une municipalité puis tu vois une foule comme qu'on avait ce matin ici, ça te pogne. Je suis juste content. »

Une nouvelle rivalité

Comme le transfert de l'équipe s'est fait plutôt rapidement, la nouvelle direction pourra bénéficier de l'aide du Blizzard d'Edmundston, qui mettra la rivalité de côté, du moins le temps d'aider l'équipe à se mettre en place.

Pour André Lebel, le président du Blizzard, c'est le Nord-Ouest au grand complet qui sort gagnant de cette transaction.

« Les gens de Grand-Sault, Saint-Quentin, Kedgwick, on les invite encore chez nous, ils nous ont supporté toute l'année, les gens d'Edmundston vont supporter la région de Grand-Sault », affirme-t-il.

Revenir jouer à la maison

Pour le joueur des Slammers, Denis Toner, originaire de la région de Grand-Sault, c'est une occasion bien spéciale de finalement pouvoir jouer à la maison.

Ça frappe vraiment, voir le support des partisans, voir mes amis, voir des adultes qui m'ont aidé dans le hockey mineur, tout de sorte de monde qui a un très gros sourire comme moi. C'est bon pour la communauté, c'est bon de voir que tout le monde est content comme moi.

Denis Toner, joueur des Slammers

La structure de l'équipe devrait être mise en place dans les prochaines semaines.

Suivra éventuellement l'annonce du nouveau nom de l'équipe ainsi que du logo.

Pour l'instant, la direction de l'équipe devra se concentrer sur le premier défi qui l'attend : le repêchage.

Celui-ci se tiendra du 7 au 9 juin à Berwick en Nouvelle-Écosse.

Avec les informations de Kassandra Nadeau

Nouveau-Brunswick

Hockey