•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résidents de Kashechewan rentrent chez eux

Des gens avec leur valise dans le hall d'entrée d'un hôtel.
Les évacués de Kashechewan installés à l'hôtel Senator de Timmins depuis plusieurs semaines se préparent à retourner dans leur communauté. Photo: Radio-Canada / Jean-Loup Doudard
Radio-Canada

Le rapatriement des évacués de la Première Nation de Kashechewan, sur la côte ouest de la baie James, devrait être complété d'ici la fin de la semaine. Près de 1600 personnes avaient été déplacées dans plusieurs villes du Nord de l'Ontario dans les dernières semaines en raison des risques d'inondation.

Un texte de Miguel Lachance avec les informations de Francis Bouchard

Les résidents de la communauté autochtone temporairement hébergés à Thunder Bay ont été les premiers à retourner chez eux par avion, mardi, suivi par 200 autres qui se trouvaient à Hearst.

Ce retour s’explique par une amélioration des conditions à Kashechewan.

Des personnes débarquent d'un avion de la compagnie Air Creebec.Les premiers évacués de Kashechewan sont arrivés vers la fin avril à Kapuskasing. L'évacuation était à titre préventif. Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

« Tous les embâcles qu’il y avait [sur la rivière Albany] sont partis plus vite que prévu, donc le chef de Kashechewan et le conseil de bande ont décidé que c’était sécuritaire pour les résidents de revenir », explique Jean-Michel Chabot, le coordonnateur des mesures d’urgence pour la ville de Hearst.

Le rapatriement des évacués qui se trouvent dans d’autres villes du Nord-Est de l’Ontario sera effectué dans les prochains jours.

Le directeur général de Kapuskasing, Guylain Baril, a confirmé que tous les évacués accueillis par cette ville, soit plus de 500 résidents, partiront sur plusieurs vols jeudi et vendredi.

Conditions météorologiques

Environnement