•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entendez-vous « Yanny » ou « Laurel »? La question divise sur Internet

Il s'agit d'une vidéo publiée sur Twitter. Le texte en anglais invite l'auditeur à voter. « Entendez vous Yanny ou Laurel? » peut-on lire.
La publication Twitter qui fait rager le débat. Photo: Capture d'écran Twitter

Il y a trois ans, le web s'enflammait sur la couleur d'une robe. C'est maintenant un extrait audio de quatre secondes qui soulève les passions. La raison? Certaines personnes entendent « Yanny » alors que d'autres jurent que c'est « Laurel ».

L'extrait a été publié lundi soir sur Twitter. Il a été écouté près de 9 millions de fois.

À lire la réaction des internautes, les positions semblent campées. Si la personne qui a publié l'extrait original affirme entendre « Yanny », d'autres ne comprennent pas comment elle peut ne pas entendre « Laurel ».

Un internaute a fait remarquer qu'en accélérant ou ralentissant l'extrait, il est possible pour tous d'entendre les deux mots.

Lars Riecke, assistant professeur d'audition et de neuroscience cognitive à l'Université de Maastricht, aux Pays-Bas, a peut-être trouvé une explication du phénomène. En entrevue avec le site The Verge (Nouvelle fenêtre), il a affirmé que l'information acoustique qui nous fait entendre « Yanny » se trouve dans de plus hautes fréquences, contrairement à celles qui nous font comprendre « Laurel ». Tout dépend alors du système audio que nous utilisons pour écouter l'extrait, mais aussi de ce que nous nous attendons à entendre.

Par exemple, si quelqu'un vous dit : « Vous allez entendre Yanny », fort à parier que vous entendrez « Yanny ».

M. Riecke a aussi expliqué à The Verge que la physionomie de l'oreille peut aussi influencer ce qu'on entend. Les humains perdent leur habileté de détecter les hautes fréquences en vieillissant, donc des personnes plus âgées auront tendance à entendre « Laurel ». Le scientifique affirme que c'est le cas pour lui, alors que sa fille de huit ans entend « Yanny ».

Cette question – de la plus haute importance, on en conviendra – n'est pas sans rappeler le débat autour de la couleur d'une robe qui a déchaîné les internautes il y a trois ans (Nouvelle fenêtre). Deux clans s'affrontaient alors : ceux qui voyaient une robe bleue et noire, d'autres qui disaient qu'elle était blanche et or.

Avec les informations de The Verge, et New York Times

Réseaux sociaux