•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des noms de rues en double et en triple, Edmundston s'attaque au problème

Edmunsdston veut régler le problème de confusion avec les noms de rues
Radio-Canada

Edmundston souhaite s'attaquer aux noms de rue présents en double et en triple à travers la ville. La ville présentera sous peu un projet pour changer le nom d'une quarantaine d'entre elles.

Ces noms de rues en double et en triple causent des tracas non seulement aux services d'urgence et à des entreprises, mais aussi à certains résidents.

Louise Giroux est maintenant habituée à avoir des visiteurs impromptus dans sa demeure du quartier Saint-Basile, qui possède presque la même adresse qu'une auberge du quartier Saint-Jacques. « Un soir j'étais couchée, puis le piano se met à jouer et je me disais : "voyons!" Il y avait des gens dans l'entrée. »

Au moment de la fusion qui a regroupé les municipalités d'Edmundston, de Saint-Basile, de Saint-Jacques et de Verret, les noms identiques dans les différentes communautés n'ont jamais été changés, à l'exception de quelques rues à Verret.

« Ça fait que je reçois une bonne partie des clients de l'auberge Des Jardins, régulièrement », explique-t-elle.

Louise Giroux a dû installer cette pancarte devant sa maison pour indiquer aux touristes qu'ils n'étaient pas à la bonne adresse. Louise Giroux a dû installer cette pancarte devant sa maison pour indiquer aux touristes qu'ils n'étaient pas à la bonne adresse. Photo : Radio-Canada

La dame reçoit chaque année des dizaines de clients de l'auberge que le GPS a guidés chez elle à une vingtaine de kilomètres de l'établissement hôtelier.

Et ce ne sont pas que les simples visiteurs que l'adresse semble confondre.

Ça cause toutes sortes de situations. À un moment donné, on a eu l'autobus de monsieur Harper qui venait déjeuner, puis il était confus pas mal, puis nous autres aussi.

Louise Giroux

Le problème est devenu tellement fréquent qu'elle a dû mettre une pancarte à côté de sa porte pour avertir les visiteurs. Elle est donc soulagée que, dix ans après la fusion, la ville d'Edmundston s'attaque finalement à cette problématique.

Selon Nicole Lang, la représentante des citoyens au comité de toponymie de la ville d'Edmundston, il aurait été difficile pour la municipalité de le faire plus tôt. La situation était trop sensible à l'époque de la fusion et les années suivantes.

Il y avait un fort mouvement d'opposition à la fusion à Saint-Basile, il y en avait un très très fort également à Saint-Jacques, donc on a mis ce dossier-là de côté à l'époque.

Nicole Lang, représentante des citoyens au comité de toponymie de la ville d'Edmundston

Le comité a recensé une quarantaine de rues problématiques dont les noms devront être modifiés.

La ville compte tout de même faciliter les choses pour les citoyens touchés. « Ça ne se fait pas du jour au lendemain là, il va vraiment y avoir une période assez longue pour permettre aux gens de faire les changements. »

Mme Lang ajoute que ces changements n'engendreront pas de coûts supplémentaires pour les résidents.

La municipalité rencontrera les citoyens pour présenter son plan la semaine prochaine, au courant d'une réunion extraordinaire publique du conseil municipal le mardi 22 mai ainsi qu'à une session d'information le jeudi 24 mai.

Nouveau-Brunswick

Urbanisme