•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gastem obtient trois semaines de plus pour payer Ristigouche-Sud-Est

Le président de Gastem, Raymond Savoie
Le président de Gastem, Raymond Savoie Photo: Radio-Canada

L'entreprise Gastem aurait de la difficulté à trouver les fonds nécessaires pour payer ce qui a été ordonné par la Cour en février dernier.

Un texte de Michel-Félix Tremblay

C'est du moins ce qu'affirme le maire de la municipalité, François Boulay. La Cour donnait jusqu'au 3 avril à Gastem pour payer la somme de 164 000 $ à la municipalité de Ristigouche-Sud-Est.

L'entreprise, dirigée par l'ex-ministre Raymond Savoie, avait été déboutée par la juge Nicole Tremblay qui avait rejeté la poursuite de 1 million de dollars intentée contre la petite municipalité de 160 personnes.

Selon le maire François Boulay, Gastem tente de trouver des solutions pour payer son dû et doit revenir avec une proposition d'ici trois semaines.

La demande en ce sens a été acceptée par les avocats qui représentent Ristigouche-Sud-Est au terme d'une rencontre qui s'est tenue à Montréal mardi matin.

De toute évidence, Gastem n'a pas les fonds nécessaires.

François Boulay, maire de Ristigouche-Sud-Est

François Boulay dit cependant ne pas douter de la bonne foi du PDG de Gastem. « Il veut maintenir la communication avec nous et, ça, je l'apprécie » a-t-il mentionné.

La saisie demeure une option, ajoute monsieur Boulay, mais il est difficile de savoir si les actifs actuels de Gastem permettraient d'obtenir 164 000 $.

Raymond Savoie a fait savoir qu'il nous rappellerait mercredi.

Procès et poursuites

Justice et faits divers