•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu vert à l'implantation d'un quartier de minimaisons sur l'île d'Anticosti

Village de Port-Menier. Le lien maritime permettrait de désenclaver l'île d'Anticosti.
Québec vend à la Municipalité de L'Île-d'Anticosti huit hectares de terrain pour y bâtir un quartier de minimaisons. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La Municipalité de L'Île-d'Anticosti s'est entendue avec Québec en vue de l'implantation d'un quartier d'une dizaine de minimaisons.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

La Municipalité de L'Île-d'Anticosti a conclu une entente de principe avec le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles pour le transfert d'un terrain de huit hectares au sein de la zone urbaine de Port-Menier. « La confirmation d'achat est sur le point d'aboutir », assure le directeur général de L'Île-d'Anticosti, Frédéric Lee.

Une fois la vente du terrain finalisée, un travail d'arpentage et quelques formalités administratives seront nécessaires avant de pouvoir vendre des lots au grand public.

La Municipalité prévoit vendre ces terrains à prix « très abordable », selon Frédéric Lee, c'est-à-dire entre 5000 $ et 6000 $ par terrain.

Les chevreuils broutent aux abords du village de Port-Menier, sur l'île d'Anticosti.Les chevreuils broutent aux abords du village de Port-Menier, sur l'île d'Anticosti. Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

« Anticosti doit se développer dans un esprit de développement durable », explique Frédéric Lee. C'est dans cette optique qu'un espace communautaire, adjacent au quartier de minimaisons, pourrait être aménagé.

Le public visé par ce concept de minimaisons est constitué de retraités, mais également de jeunes familles adeptes d'un mode de vie minimaliste. Déjà, quelques personnes ont démontré leur intérêt. Ceux qui souhaitent le faire sont invités à contacter directement la Municipalité.

Le directeur général de L'Île-d'Anticosti n'est pas en mesure de préciser quand les terrains pourront être officiellement mis en vente. « Le plus rapidement possible », déclare-t-il.

Côte-Nord

Développement économique