•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le débat des chefs en anglais aura lieu le 17 septembre à Radio-Canada

Caméraman en préparation avant le débat des chefs

Caméraman en préparation avant le débat des chefs

Photo : Radio-Canada / Radio-Canada/Jaison Empson

Radio-Canada

Les chefs des quatre principaux partis politiques provinciaux du Québec participeront à un débat en anglais pendant la prochaine campagne électorale.

Des médias du Québec ont formé un partenariat pour réaliser et produire un tel débat, selon ce qui est annoncé mardi par voie de communiqué.

Le débat aura lieu le lundi 17 septembre, de 17h30 à 19h00, à la Maison de Radio-Canada à Montréal.

Il sera diffusé par CBC Quebec, CJAD 800, City, CTV News, Global News et The Montreal Gazette.

Les participants seront le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard; le chef du Parti Québécois, Jean-François Lisée; celui de la Coalition avenir Québec, François Legault; et la chef et co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé.

Gabriel Nadeau-Dubois ne pourra prendre la place de Manon Massé

Contrairement à ce qu'on avait prévu à Québec solidaire, c'est Manon Massé et non son co-porte-parole, Gabriel Nadeau-Dubois, qui prendra part au débat. Comme M. Dubois s'exprime en anglais avec plus d'aisance que Mme Massé, il avait été prévu que ce soit lui qui participe au débat.

Or, comme le parti a décidé par le passé que ce serait Manon Massé qui deviendrait première ministre si QS remportait les élections, le Parti québécois et le Parti libéral ont exigé que ce soit Mme Massé qui défende elle-même ses idées lors du débat.

Il y a quelques semaines, les quatre chefs avaient fait savoir qu'ils étaient disposés à débattre en anglais.

Les détails relatifs au format et aux animateurs suivront à une date ultérieure.

Il était déjà prévu que des débats soient présentés en langue française pendant la campagne électorale.

Interrogé à ce sujet, mardi matin à Montréal, le chef libéral Philippe Couillard a dit « avoir hâte » à ce débat en anglais.

Il a précisé que ses arguments et les idées qu'il y exposera ne seront pas différents de ceux qu'il défendra en français.

M. Couillard a rappelé le fait que son gouvernement avait institué, en novembre dernier, un Secrétariat aux relations avec les Québécois d'expression anglaise.

Avec les informations de La Presse canadienne

Politique provinciale

Politique