•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jets : le père du Whiteout raconte la naissance de cette tradition

Les partisans des Jets de Winnipeg encouragent l'équipe avant le commencement de la deuxième rencontre de la série face au Wild du Minnesota.
Les partisans des Jets de Winnipeg encouragent l'équipe avant le commencement de la deuxième rencontre de la série face au Wild du Minnesota. Photo: La Presse canadienne / JOHN WOODS

Depuis le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, ce printemps, la créativité et la passion des partisans des Jets de Winnipeg lors des fameux Whiteout éclipsent quasiment les prouesses du club de hockey sur la glace. Mais d'où vient la tradition de cette marée blanche? À l'origine de cette convention insolite, Rod Palson nous la raconte.

En 1987, les partisans des Flames de Calgary ont commencé à porter du rouge pour appuyer leur club, se nommant « C of Red » (ou marée rouge). Les Jets devaient affronter l’équipe albertaine au premier tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. « Le service de marketing des Jets se sentait un peu intimidé », affirme Rod Palson, qui était directeur artistique de l’agence Palmer Jarvis Communications quand l’entreprise a reçu un appel urgent des Jets.

« Ils étaient à la recherche d’une campagne d’après-saison, une réplique [du C of Red]. »

Dans un premier temps, l’équipe artistique de Palmer Jarvis a lancé l’idée d’encourager les partisans des Jets à porter les trois couleurs de l’équipe, soit le rouge, le bleu et le blanc.

Rod Palson.Rod Palson a eu l'idée de lancer le Whiteout (« marée blanche ») des partisans des Jets en 1987. Photo : Rod Palson

« Mais cela aurait été difficile pour les gens de trouver des vêtements multicolores, et l’effet n’aurait pas été très impressionnant, avoue M. Palson. Avec autant de couleurs, ça ressemblerait à une foule normale. Ça n’aurait pas fait sensation, c’était clair. »

Il a donc suggéré que les supporteurs portent un t-shirt blanc, la couleur principale des chandails lors des parties disputées à domicile. Il ne restait qu’une semaine avant l’affrontement avec Calgary, et M. Palson se disait que tout le monde devait au moins avoir dans ses tiroirs un chandail ou une chemise de couleur blanche.

Des hommes et des femmes debout dans un aréna portent du blanc et brandissent des pompons blancs.Des partisans de la première franchise des Jets de Winnipeg encouragent leur club en portant du blanc et en brandissant des pompons blancs lors d'un match en avril 1992. Photo : Radio-Canada

Venu assister en famille au match du 16 avril 1987, Rod Palson a vu quelques autres familles vêtues de blanc et se consolait en se disant qu’il y aurait au moins quelques personnes qui participeraient à la campagne dans l'amphithéâtre. Rien ne le préparait, lorsqu'il est entré dans l’ancien aréna de Winnipeg, à y voir une véritable marée blanche : 90 % des supporteurs des Jets étaient vêtus de blanc, et pas seulement en chemise blanche, mais portant pantalon, salopette, jupe, robe ou tout autre vêtement blancs.

« C’était hallucinant », affirme-t-il.

Une tradition qui perdure

Il s'est écoulé 18 ans entre le départ de la franchise originale des Jets pour Phoenix en 1996, et la première participation de la nouvelle franchise aux séries de la Coupe Stanley, en 2015. Malgré tout, la tradition du Whiteout était toujours aussi forte, sinon plus.

C'est revenu avec une ardeur renouvelée. C’est une ferveur qui est difficile à imaginer.

Rod Palson, fondateur du Whiteout des Jets de Winnipeg

Samedi, lors du premier match de la finale de l'Association de l'Ouest, les Jets l’ont emporté 4-2 sur les Golden Knights de Vegas. Dans la Place Bell MTS, les 15 321 partisans étaient complètement vêtus de blanc. À l'extérieur, la fête de rue accueillait quelque 25 000 personnes elles aussi tout de blanc vêtues, qui regardaient le match sur des écrans géants.

Des partisans des Jets ont fait preuve de créativité lors d'un rassemblement du Whiteout.Des partisans des Jets ont fait preuve de créativité lors d'un rassemblement du Whiteout. Photo : Radio-Canada / Pierre-Gabriel Turgeon

« Depuis le premier Whiteout, il y a eu toute une génération de gens qui ont participé à cette tradition. Ça me touche beaucoup », avoue Rod Palson.

« À bien y penser, combien de campagnes publicitaires suscitent-elles une telle passion sur une aussi longue période que le fait le Whiteout? Aucune ne me vient à l’esprit. »

Avec des informations de Pierre-Gabriel Turgeon et Darren Bernhardt (CBC)

Manitoba

Hockey