•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chasseurs des T.N.-O. veulent interdire l’usage de drones à la chasse

Un drone en forêt.

Le ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles des T.N.-O. étudie l’idée de bannir l’utilisation des drones à la chasse.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des chasseurs des Territoires du Nord-Ouest souhaitent que le gouvernement interdise l'utilisation de drones pour chasser. L'interdiction fait partie des modifications à la Loi sur la faune proposés par le ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles.

À la chasse, l’utilisation d’un drone permet de survoler facilement de vastes zones pour y repérer les animaux, ce qui donne un avantage au chasseur.

C’est cependant beaucoup plus qu’un avantage, selon certains chasseurs comme Alex Perrett. « C’est un peu de la tricherie », estime-t-il.

Après le changement proposé à la loi par le ministère de l’Environnement, il serait interdit à tous les détenteurs de permis de chasse, y compris les non-résidents, d’utiliser ou d’être en possession d’un véhicule aérien sans pilote pendant la chasse.

Une proposition qui exempte les Autochtones détenteurs de droits ancestraux.

Earl Evans, chasseur de longue date et président du Qamanirjuaq Caribou Management Board, croit que tous les chasseurs, y compris les détenteurs de droits ancestraux, devraient être touchés par l'interdiction.

« Si un chasseur n’est pas capable de sortir et de mettre de la viande sur sa table, il ne devrait pas chasser. »

— Une citation de  Earl Evans, président du Qamanirjuaq Caribou Management Board

Il dit craindre une réduction des populations de la faune, si la proposition ne passe pas et que les chasseurs ténois commencent à utiliser cet avantage.

Projet de loi en consultation

Au Canada, plusieurs provinces et territoires, dont le Yukon, l’Alberta et la Saskatchewan, ont déjà banni l’utilisation de drones à la chasse.

Le sujet avait été abordé aux Territoires du Nord-Ouest en 2014, mais le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles avait alors dit ne pas être prêt à proposer de loi sur le sujet.

À présent, le Ministère demande l’opinion des Ténois.

Le responsable de la conservation et de la biodiversité du Ministère, Rob Gau, remarque déjà un consensus pour une interdiction pour tous les types de chasseurs.

Le public peut donner son opinion au Ministère jusqu’au 30 juin 2018.

Le projet de loi comprend également des propositions visant à restreindre l’importation et la possession d’alpagas, de lamas et de sangliers sur le territoire.

Le ministère compte appliquer les changements de règles d’ici la fin de mars 2019.

Avec les informations de Jamie Malbeuf de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !