•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mettre de la poésie dans sa vie

Des poèmes à partir de vos anecdotes

Jusqu'au 24 mai, Laurance Ouellet Tremblay est installée à la librairie Marie-Laura, de Jonquière, comme poète en résidence et rédige des poèmes sur mesure pour les clients de la librairie à partir de leurs anecdotes.

Cette résidence d'écriture inusitée a vu le jour grâce à un nouveau programme d’auteurs en librairie du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

Il s'agit d'une première pour la librairie Marie-Laura, de Jonquière, où l'idée de « déployer davantage de poésie » a germé il y a un ou deux ans, précise le librairie Olivier Boisvert, qui vient de recevoir le Prix d'excellence de l'Association des libraires du Québec.

Mettre un peu de poésie dans sa vie

Le principe? La poète en résidence reçoit un témoignage d'un client et, à partir de là, compose un poème inédit manuscrit, qu'elle poste ensuite à la personne.

C’est vraiment exaltant. Je me sens en verve.

Laurance Ouelette Tremblay

L'auteure originaire de Chicoutimi s’attend à ce que les gens viennent lui livrer un pan de leur histoire personnelle, mais elle précise que ça n’a pas besoin d'être particulièrement profond ou dramatique.

Cela peut être un aveu, un secret ou un simple moment de joie, une anecdote. Ce qui compte, c’est que ce soit écrit à la main pour qu’elle puisse voir « leur trace, leur patte ».

Faire connaître le genre

Laurance Ouellet Tremblay a été lauréate du Prix de poésie Radio-Canada 2009 pour son poème Était une bête, rédigé dans le contexte de son mémoire de maîtrise en création littéraire sous la direction de René Lapierre (Prix des libraires 2018 pour son recueil Les adieux, publié aux éditions Les Herbes rouges).

L'année suivante, la jeune auteure a publié aux éditions La Peuplade cette incursion au cœur de l'enfance (Nouvelle fenêtre), et, en 2014, un deuxième recueil de poésie, salut Loup!.

En 2018, elle a fait paraître son premier roman, Henri de ses décors, et a intégré le Département de langue et littérature françaises de l'Université McGill en tant que professeure de création littéraire.

Laurance Ouellet Tremblay se réjouit que la poésie soit un genre foisonnant au Québec, mais déplore qu'il ne soit pas assez connu.

Elle croit pourtant fermement « qu’il y a des recueils de poésie pour tous les lecteurs ».

Prix de poésie : Inscrivez-vous du 1er avril au 31 mai

D'après un reportage de Julie Larouche.

Livres

Arts