•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les brasiers font rage en Alberta

La route 562, dans le comté de Strathcona, avec, au loin, un épais panache de fumée qui recouvre la majeure partie du ciel.
Le feu de forêt qui fait rage depuis samedi dans le comté de Strathcona a réussi à franchir la route 562, galopant vers les résidences aidé par le vent soufflant du nord. Photo: Radio-Canada / Sébastien Tanguay

Une vingtaine de feux de forêt brûlaient, dimanche soir, en Alberta. Alimentés par le temps sec et les bourrasques, certains gagnaient en ampleur, donnant du fil à retordre aux pompiers qui luttent, par les airs et au sol, contre les brasiers.

Dans le comté de Strathcona, à une heure au nord-est d'Edmonton, un feu qui paraissait maîtrisé dans la matinée menaçait, en fin d'après-midi, plusieurs maisons situées au sud de la route 562, malgré les efforts d'une trentaine de pompiers qui y étaient déployés.

Une ferme a d'ailleurs été touchée par les flammes, peu de temps après l'évacuation en catastrophe de la famille. Dans leur empressement, elle a dû laisser son chat à l'intérieur.

« Heureusement, la famille est saine et sauve, a indiqué une agente de la Gendarmerie royale du Canada à Radio-Canada. C'est l'important. »

D'autres évacuations étaient à prévoir à mesure que le feu galopait vers le sud, propulsant un épais panache de fumée vers le ciel.

« Lorsque je regarde cette fumée, je vois tous les signes que l'incendie continue de se propager », a confié Robyn Singleton, l'administrateur en chef du comté de Lamont, voisin de celui de Strathcona.

La veille, ses hommes et lui travaillaient fort pour endiguer l'avancée de plusieurs incendies faisant rage dans leur comté.

Maintenant que les brasiers de Lamont sont contenus, Robyn Singleton et ses troupes vont aider leurs confrères de Strathcona à vaincre leur feu, qui brûlait sur près de 300 hectares et gagnait rapidement en importance en fin de journée.

En regardant l'épaisse fumée jaillissant de la plaine, au loin, l'administrateur en chef prédisait que la lutte serait longue. « Ils sont en difficulté », a confié Robyn Singleton, avant de répondre à un appel -- un autre -- venant des troupes luttant au corps à corps avec le feu.

Gros plan de Robyn Singleton, le téléphone collé sur l'oreille et le regard soucieuxRobyn Singleton, administrateur en chef du comté de Lamont, reçoit des nouvelles du front. Photo : Radio-Canada / Manuel Carrillos

Situation à Vimy

Un autre incendie continuait également de faire rage à Vimy, dans le comté de Westlock, dimanche en fin de journée. Situé à une heure au nord de la capitale albertaine, cet incendie a ravagé une surface de plus de 300 hectares.

Cinq familles demeuraient sur un pied d'alerte, prêtes à évacuer leur résidence dès que la Gendarmerie royale du Canada leur en donnerait l'ordre. Là aussi, une trentaine de pompiers, dont plusieurs venaient des comtés voisins de Thorhild et de Sturgeon, combattaient les flammes.

Accalmie au nord

Tout au nord de la province, dans le comté de Mackenzie, les craintes avec lesquelles les habitants se sont réveillés dimanche matin se sont dissipées au fil de la journée.

L'état d'urgence, décrété la veille alors que neuf feux faisaient rage dans la région, a été levé en fin de matinée. Six incendies brûlaient toujours au crépuscule, tous maîtrisés par les pompiers sur place.

Dimanche, à 15 h, les autorités répertoriaient 21 incendies de broussailles dans la province.

Les pompiers en alerte jusqu'à vendredi

Lors d'une conférence de presse, lundi à 13h45, Bob Scott, le chef des pompiers du comté de Strathcona, a annoncé que la situation n'était pas encore maîtrisée. « Actuellement, nous avons une quinzaine d'hommes sur le terrain, des véhicules et un hélicoptère bombardier d'eau », a-t-il expliqué. « Les feux résistent à cause du vent et de la température qui monte. On essaie de garder le feu dans une zone limitée », a-t-il ajouté.

Aucune maison n'est menacée et aucun ordre d'évacuation n'a été donné. Mais les pompiers resteront en alerte jusqu'à vendredi. « Les permis de feu sont tous suspendus », a ajouté Bob Scott.

Concernant les causes des brasiers, il est encore trop tôt pour le dire. « Nous n'avons pas vu de fils électriques tombés », a expliqué le chef des pompiers. « On va donc commencer à investiguer du côté de la cause humaine ».

Alberta

Feux de forêt