•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Tout n'a pas été parfait sous Kathleen Wynne », admettent les libéraux

Image de la publicité télévisée. Une femme en jeans et chemise à carreaux marche dans un champ en région rurale.
La publicité électorale du Parti libéral de l'Ontario. Photo: Parti libéral de l'Ontario

Le Parti libéral a dévoilé une nouvelle publicité électorale qui reconnaît que le dernier mandat de la première ministre sortante n'a pas été parfait. Cette publicité télé survient alors que certains sondages placent les libéraux en troisième place dans les intentions de vote, derrière le NPD et encore plus loin des progressistes-conservateurs.

Un texte de Claudine Brulé

L'intention derrière la publicité est surtout de souligner les réalisations du gouvernement Wynne.

On y voit une femme, vêtue d'un jeans et d'une chemise à carreaux, qui marche dans un champ, en région rurale.

Regardant directement la caméra, elle soutient que la première ministre sortante a respecté sa promesse d'investir en santé, en éducation et dans les transports en commun.

La publicité note aussi les programmes populaires mis en place dans les dernières années, comme l'assurance-médicaments pour les enfants et les jeunes adultes.

Les libéraux en 3e place

Le codirecteur de la campagne libérale David Herle affirme que bien que les progressistes-conservateurs sont en avance dans les sondages, il y a encore beaucoup de volatilité dans les intentions de vote.

La nouvelle publicité se veut positive, et c'est tout le contraire des annonces que les libéraux ont fait circuler tout juste avant le déclenchement de la campagne électorale.

Gros plan du visage de Doug Ford extrait de la publicité des libéraux.À la mi-avril, le Parti libéral de l'Ontario lançait une publicité négative qui ciblait le chef progressiste-conservateur Doug Ford. Photo : Parti libéral de l'Ontario

Les libéraux sont d'ailleurs derrière des annonces très critiques envers le chef progressiste-conservateur Doug Ford.

Ce dernier est effectivement encore en tête des intentions de vote, mais les libéraux pourraient passer en mode attaque envers le NPD très bientôt, puisque les néo-démocrates les devancent maintenant dans certains sondages.

Politique provinciale

Politique