•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un retour à la normale après les inondations

Des coureurs du marathon de Fredericton
La vie reprend son cours à Fredericton après les inondations. Le marathon de la capitale a dû changer d’itinéraire, en fin de semaine, mais a quand même pu célébrer ses 40 ans Photo: Radio-Canada / Anaïs Brasier
Radio-Canada

Les dernières données de l'Organisation des mesures d'urgence (OMU) du Nouveau-Brunswick montrent que les niveaux d'eau se situeront sous les seuils d'inondation d'ici la fin de la semaine dans la plupart des régions.

À Fredericton, le niveau de l’eau se situe sous le barre des 5,4 mètres lundi matin et continue de diminuer.

Près de la moitié des routes qui ont été fermées pendant plusieurs jours en raison des inondations sont actuellement ouvertes.

Un bélier mécanique et une excavatrice déplacent des troncs d'arbres sur la routeDes équipes s'affairaient, jeudi, à retirer de la Transcanadienne les débris laissées par l'inondation. Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

« À Fredericton notre réseau routier est presque revenu à la normale », déclare Wayne Knorr, porte-parole de l’OMU.

Marathon de Fredericton

Bien que plusieurs routes soient toujours fermées en raison d’inspection, le marathon de Fredericton a eu lieu dimanche.

L'itinéraire habituellement emprunté par les marathoniens a cependant dû changer.

La Ville de Fredericton a demandé aux organisateurs de modifier le parcours.

« Nous avons été stressés alors que les routes n'arrêtaient pas de fermer les deux dernières semaines », a souligné Paul Lavoie dans un communiqué.

Cette année, les coureurs ont fait un « aller-retour ».

Fin des inondations : début d’un long nettoyage

La fin des inondations est proche au Nouveau-Brunswick.

Plusieurs riverains regagnent leur domicile après avoir évacué pendant plusieurs jours. Les sinistrés réalisent toutefois qu'ils auront du pain sur la planche puisque les dégâts causés par les inondations historiques sont nombreux.

Claude Basque, un résident de Maugerville, est retourné chez lui après deux semaines.

Claude Basque, un résident de Maugerville.Claude Basque, un résident de Maugerville, croit que sa maison pourrait être invivable. Photo : Radio-Canada

Ses planchers, meubles et murs sont totalement perdus. Près d'un mètre et demi (de quatre à cinq pieds) d’eau s'est infiltré dans sa maison.

Les choses matérielles sont moins importantes. Vraiment quand nous y pensons c’est notre sécurité qui est plus importante. Je peux seulement être positif.

Claude Basque, résident de Maugerville

Son opération de nettoyage ne fait que commencer.

La Croix-Rouge canadienne offre des trousses de nettoyage des dégâts d’inondation aux gens du Nouveau-Brunswick qui sont en mesure de regagner leur domicile de façon sécuritaire.

Les trousses contiennent des gants, un masque et des produits dégraissants entre autres. « On a distribué plus de 538 trousses et on en attend d’autres dans les prochains jours », déclare Reda Debbagh, coordonnateur de la gestion des urgences au sein de la Croix-Rouge.

Reda Debbagh, coordonnateur de la gestion des urgences au sein de la Croix-RougeLa Croix-Rouge canadienne demande aux résidents d'être prudents lorsqu'ils nettoient leur maison. Photo : Radio-Canada

Retour à la normale aussi à Saint-Jean

Le niveau de l’eau est à 4,2 mètres dans la région de Saint-Jean et devrait se situer en dessous du seuil d'inondation lundi.

L'Organisme de gestion des services d'urgence de Saint-Jean (OGSUSJ) cesse de recommander aux riverains de quitter leur résidence.

La plupart des sinistrés évacués peuvent désormais gagner leur domicile sauf pour les secteurs de :

  • promenade Tippet;
  • allée Farry Cove;
  • chemin Lawrence Lon ;
  • chemin no 7.

Treize des 28 tronçons de route fermés dans le secteur en raison des inondations ont rouvert.

Appel à l’aide

La Ville de Saint-Jean continue dimanche son opération de nettoyage.

Samedi, une soixantaine de bénévoles ont prêté main-forte aux nombreux sinistrés de la région. La Ville a aussi distribué 130 trousses d’information pour aider les propriétaires à commencer le processus de ramassage.

Des riverains qui ramassent des sacs de sable.Le ramassage de sacs de sable a commencé dans plusieurs régions au Nouveau-Brunswick. Photo : Radio-Canada / Marie-Isabelle Rochon

« Nous avons un besoin immédiat de plus de bénévoles pour aider », indiquent les autorités dans un communiqué.

La Ville espère que plus de bénévoles mettront la main à la pâte pour nettoyer les dommages causés par l’inondation.

Les autorités rappellent aux sinistrés qu’il est important de contacter les assureurs.

Nouveau-Brunswick

Incidents et catastrophes naturelles