•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les dommages aux propriétés sont désastreux dans la région de Grand Lake au Nouveau-Brunswick.

Les niveaux d'eau du fleuve Saint-Jean diminuent et seront sous les seuils d'inondations dans moins d'une semaine.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les niveaux d'eau du fleuve Saint-Jean devraient se situer sous les seuils d'inondation dans la plupart des régions d'ici jeudi, selon l'Organisation des mesure d'urgence (OMU) du Nouveau-Brunswick.

Les eaux sont déjà en dessous des seuils d'inondation dans plusieurs localités le long du fleuve Saint-Jean.

Les niveaux continueront de diminuer, préviennent les autorités de la province. Mais dans la région de Jemseg, durement touchée par la crue printanière, les niveaux demeureront au-dessus du seuil.

Plus de 1500 sinistrés évacués se sont inscrits auprès de la Croix-Rouge canadienne.

Alors que plusieurs regagneront leur domicile, l'OMU demande aux riverains de faire preuve de vigilance lors du nettoyage.

L'Organisme rappelle que la Croix-Rouge canadienne offre des trousses de nettoyage aux sinistrés.

Corvée de nettoyage à Saint-Jean

Le Service de gestion des urgences de la ville de Saint-Jean organise une corvée de nettoyage samedi et dimanche.

La Ville invite les riverains à mettre la main à la pâte afin de venir en aide aux sinistrés touchés par les inondations.

« Nous avons besoin d’aide dans la communauté », indique la Ville de Saint-Jean dans un communiqué.

Une distribution de trousse de nettoyage dans un centre. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs bénévoles se sont inscrits samedi pour aider les sinistrés.

Photo : Radio-Canada

L’opération nettoyage se consacre principalement à transporter les débris en bordure de rue.

Inspection des routes

Une quarantaine de routes sont toujours fermées. « Bien que certaines de ces routes soient maintenant à sec, cela ne signifie pas qu'elles soient sécuritaires », indique l'OMU dans un communiqué.

L'Organisme mentionne que l'inspection des routes, ponts et ponceaux est en cours.

Soixante militaires des Forces armées canadiennes ont aussi été déployés pour aider à l'analyse de l'état des infrastructures publiques.

Un soldat qui fait l'inspection d'une route au Nouveau-Brunswick.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Soixante soldats ont été déployés au Nouveau-Brunswick pour aider les autorités après les inondations.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Un peu de patience

Samedi, le niveau du fleuve dans le secteur de Saint-Jean est à 4,59 mètres au-dessus du niveau de la mer, selon les données hydrographiques du gouvernement fédéral. Le point d’inondation est à 4, 2 mètres.

À Fredericton, les eaux sont à 6,12 mètres. Pour la capitale, le point d'inondation se situe à 6,5 mètres.

En fin de semaine, on s'attend à ce que les gens retournent graduellement dans leur résidence. On demande aux gens quand même d’être patients. On ne peut pas tout faire en même temps.

Une citation de : Vicky Deschênes, directrice des communications au ministère de l'Environnement

De passage au Nouveau-Brunswick vendredi, le premier ministre Justin Trudeau a salué les efforts des riverains.

Des personnes sur un bateau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le premier ministre Justin Trudeau s'est rendu vendredi dans des régions inondées au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

« Je suis impressionné de voir à quel point les gens restent positifs et c'est rassurant de les voir se rassembler de façon positive dans des moments difficiles. J'aimerais remercier les gens qui travaillent depuis plusieurs semaines », déclare-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !