•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Illégale, une huile de cannabis séduit pourtant de nombreux Canadiens

De l'huile versée au compte-gouttes.

Le cannabidiol, soit de l'huile de cannabis, devrait être prescrit uniquement sur ordonnance. Pourtant, le produit est largement offert en ligne et dans certains magasins.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une entreprise américaine vante les supposées vertus thérapeutiques du cannibidiol, une huile de cannabis, mais les autorités fédérales et des scientifiques attirent l'attention sur le manque de preuves scientifiques à ce sujet alors que ce type de produit génère beaucoup d'intérêt dans le monde des médecines douces et séduit de nombreux Canadiens.

Le cannabidiol (CBD) est directement extrait des plants de marijuana. Il n'a pas les mêmes effets psychotropes que le THC, un cannabinoïde apparenté présent dans ces plantes. Le cannabidiol permettrait notamment, selon certains, de traiter l'anxiété et les convulsions, et d'atténuer des douleurs articulaires.

Les gens l’appliquent sur des articulations douloureuses ou en mettent sous la langue pour les aider à s’endormir. Certains fournisseurs affirment que le cannabidiol est entièrement légal au Canada et peut être utilisé contre de nombreux maux, notamment l’épilepsie et la sclérose en plaques.

Les autorités fédérales, elles, sont plus catégoriques et rappellent que l’huile de CBD, largement offerte en magasin et en ligne, est illégale sans ordonnance d'un médecin. Ses prétendues vertus thérapeutiques sont aussi remises en question.

Les produits de la marijuana toujours illégaux

Les filiales canadiennes de HempWorx, une entreprise de marketing de Las Vegas, ont poussé les produits issus de l’huile de CBD sur des sites Internet qui affirment que le produit est autorisé au Canada. Ils décrivent également les quantités préconisées pour une longue liste de maladies.

HempWorx n’a pas répondu aux demandes répétées d’entrevue de la part de CBC/Radio-Canada.

Pourtant, selon la loi canadienne actuelle, la possession ou la vente de cannabidiol est illégale, de la même façon que le sont tous les autres produits issus du cannabis. Cela vaut aussi pour les importations et les exportations.

« Quiconque a des preuves que ce produit est vendu au Canada devrait communiquer avec les autorités », indique un porte-parole de Santé Canada.

« La circulation non autorisée de cannabis à travers les frontières du Canada demeure une infraction criminelle grave », rappelle l'Agence des services frontaliers du Canada dans un courriel.

Risque pour les consommateurs

Affirmer aux clients que le cannabidiol est légal pose un problème, selon l’entreprise de marijuana Canopy Growth Corp. « Vous faites peser un risque sur les consommateurs, notamment un risque légal, puisqu’ils se trouvent alors en possession d’une drogue illégale », a déclaré Jordan Sinclair, un porte-parole de l’entreprise.

Les vertus thérapeutiques du cannabidiol sont vagues, mais plusieurs entreprises, comme HempWorx, mettent de l'avant les « effets miraculeux sur la santé » de cette huile.

« Laissons les médecins évaluer les patients et faire des ordonnances basées sur les preuves scientifiques qui existent, avance Jordan Sinclair. On est très très loin de ceux qui affirment sur Internet qu’ils vont guérir la sclérose en plaques ou le cancer. »

Selon Robert Laprairie, professeur adjoint à la faculté de pharmacie et de nutrition de l'Université de la Saskatchewan, des études préliminaires ont été publiées sur les effets potentiels de l’huile de CBD sur la santé, mais il n’y a pas assez de preuves scientifiques pouvant permettre d’affirmer que le cannabidiol soigne de nombreux maux.

« Pour faire court, on ne sait pas exactement quels effets a le cannabidiol sur le corps humain, dit-il. Je pense que nous avons besoin de plus de recherches et d’études pour démontrer si ce produit est efficace comme traitement. »

Santé Canada abonde dans le même sens. Dans un bulletin d’information, l’agence fédérale dit porter « une attention particulière aux publicités de toute nature qui sont fausses, trompeuses ou mensongères et à celles qui comportent des allégations thérapeutiques au sujet du cannabis ».

En ce qui concerne le statut de HempWorx au Canada, le régulateur ajoute que l’entreprise n’est pas autorisée au pays.

« Santé Canada n’a pas autorisé les produits de l’entreprise HempWorx indiqués sur son site Internet », a déclaré un porte-parole.

Sur son site web, HempWorx fait cette mise en garde : « Ces produits n'ont pas pour but de diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir les maladies [...] Nous n'avançons pas de rôle sur la santé pour nos produits. Avant de prendre un de nos produits, il est recommandé de consulter votre médecin. »

L'été dernier, dans un webinaire en ligne destiné aux entreprises affiliées à HempWorx, son propriétaire, Josh Zwagil, a demandé de ne pas avancer de rôle sur la santé pour ses produits et d'éviter d'utiliser des mots comme « guérit », « prévient », « traite » ou « diagnostiquer ».

Il a affirmé que les agences de réglementation américaines les surveillaient de près et a demandé aux affiliés de ne pas « tout gâcher pour les autres ».

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !