•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier trimestre au-delà des attentes pour Power Corporation

Paul Desmarais Junior, président du conseil et co-chef de la direction de Power Corporation du Canada.

Paul Desmarais Junior, président du conseil et co-chef de la direction de Power Corporation du Canada.

Photo : The Canadian Press / Mark Blinch

La Presse canadienne

Power Corporation du Canada a plus que doublé son bénéfice net au premier trimestre, une performance que la société de portefeuille a attribuée notamment à la solide performance des trois fonds d'investissement Sagard.

Le conglomérat québécois a dévoilé vendredi un bénéfice net record de 525 millions de dollars, ou 1,13 $ par action, pour la période de trois mois terminée le 31 mars.

En comparaison, les profits nets avaient été de 258 millions de dollars, ou 56 ¢ par action, à la même période l'an dernier.

Cette performance trimestrielle a dépassé les attentes des analystes sondés par Thomson Reuters, qui tablaient sur un profit net par action de 80 ¢.

Le bénéfice des fonds d'investissement Sagard et China AMC et des autres placements a totalisé 227 millions de dollars au premier trimestre, par rapport à 21 millions de dollars à la période correspondante de l'exercice précédent.

Rendements à la baisse dans le secteur des communications

Toutefois, les autres filiales, qui comprennent notamment le Groupe de communications Square Victoria – l'entité regroupant les médias comme La Presse – ont perdu 85 millions de dollars, soit 4 millions de plus qu'il y a un an.

Avant la tenue de son assemblée annuelle, Power Corporation a également annoncé une hausse de 6,6 % de son dividende trimestriel, qui atteindra 38,20 ¢ par action.

En début de semaine, La Presse avait annoncé qu'elle se détachait de Power Corporation afin de devenir un organisme indépendant à but non lucratif (OBNL).

Pour le quotidien, cela devrait ouvrir la porte à des dons philanthropiques, à une aide gouvernementale et à un régime fiscal plus avantageux, tout en se mettant à l'abri d'acheteurs éventuels.

Power Corporation se retire donc comme actionnaire, mais le conglomérat versera 50 millions de dollars à la nouvelle entité et assumera entièrement les obligations passées des régimes de retraite.

Power Corporation du Canada détient aussi un investissement dans La Presse canadienne dans le cadre d'un accord commun avec une filiale du Globe and Mail et l'éditeur Torstar.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Économie