•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des permis de chasse au cerf critiqués en Gaspésie

Deux cerfs de Virginie, communément appelés chevreuils
Deux cerfs de Virginie, communément appelés chevreuils Photo: La Presse canadienne

L'ajout par tirage au sort de 500 permis pour la chasse au cerf sans bois en Gaspésie soulève la colère de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

Un texte de Félix Morrissette-Beaulieu avec les informations de Pierre Cotton

La direction régionale estime que le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, n'a pas consulté le milieu pour connaître l'état de santé du cheptel avant d'autoriser des permis supplémentaires.

Le président pour la Gaspésie-les-Iles, Alain Poitras, estime notamment que l’octroi de permis spécial fait fi du plan de gestion régional du ministère.

Ce plan prévoit que tant que 1500 cerfs avec des bois ne sont pas abattus, il est impossible d’octroyer des permis spéciaux avec des cerfs sans bois.

L’année dernière, 1100 cerfs ont été abattus, ce qui explique mal l’octroi de ces permis supplémentaires, selon M. Poitras

Le plan de gestion actuel ne permettait pas de mettre de la chasse de cerfs sans bois.

Alain Poitras, président de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine

« Ça va à l’encontre de la population, de ce qu’on doit travailler pour protéger le chevreuil », ajoute-il.

Incompréhension

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, dit ne pas comprendre la sortie de la Fédération qui revendiquait, il y a quelques semaines, des moyens pour réduire le cheptel de cerfs, qui sont trop nombreux dans la Baie-des-Chaleurs.

« La Fédération a fait une pirouette qui semble un peu incohérente dans ses revendications. Depuis qu'on a une partie de ce que nous avions revendiqué, et bien, elle est contre. »

Selon le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs, on compterait entre 10 000 et 12 000 cerfs en Gaspésie.

Chevreuil en hiverChevreuil en hiver Photo : Radio-Canada/Yvon Thériault

L'an dernier 600 véhicules sont entrés en collision avec des cerfs dans la Baie-des-Chaleurs.

L'inscription pour le tirage au sort des permis de chasse au cerf sans bois en Gaspésie se termine à la fin du mois.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Chasse et pêche