•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mois d'amnistie en Ontario permet de récupérer des milliers d’armes à feu

Des fusils et des pistolets sur une table
Des armes de différents formats ont été ramassées par les policiers pendant la période d'amnistie. Photo: Radio-Canada / Belle Puri
Radio-Canada

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a partagé jeudi les résultats d'un programme d'amnistie d'armes à feu. Au total, ce sont plus de 2100 armes et 12 000 munitions qui ont été remises aux policiers pendant le mois d'avril.

Pendant la campagne, la PPO a reçu 592 demandes de propriétaires d’armes, dont 86 par l’intermédiaire de son site internet.

La grande majorité des armes, soit plus de 1500, ont été remises volontairement à des services policiers autres que la PPO.

Les résultats montrent clairement que le public était engagé et a soutenu nos efforts combinés pour réduire le nombre d’armes à feu [...] dans leurs communautés, ce qui améliore la sécurité du public et des agents de police.

Vince Hawkes, commissaire de la Police provinciale, de l'Ontario
Le commissaire de la Police provinciale de l'Ontario en conférence de presse.Le commissaire de la PPO Vince Hawkes se dit fier de la collaboration des membres de la PPO avec l’ensemble de leurs partenaires municipaux pendant l’amnistie d’armes à feu. Photo : CBC

La majorité des armes remises à la police seront détruites, mais certaines seront conservées à des fins historiques, éducatives ou d’entraînement.

Types et nombre d’armes récupérées par la PPO :

  • 267 carabines
  • 156 fusils à pompe
  • 113 armes à feu prohibées
  • 62 autres armes à feu, comme des répliques et des armes d’époque

Les corps policiers continuent d’encourager les citoyens à se débarrasser de leurs armes s’ils le désirent, même si le mois d’amnistie est officiellement terminé.

Les propriétaires d’armes intéressés doivent contacter la PPO ou leur service de police municipal pour prendre un rendez-vous.

Les armes en question ne doivent toutefois pas avoir été utilisées pour commettre un crime.

La police rappelle que personne ne devrait apporter des armes ou des munitions directement à un poste de police.

Crimes et délits

Justice et faits divers