•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford promet des réductions d'impôts pour la classe moyenne

Doug Ford parle derrière un podium lors d'un point de presse à Mississauga le 10 mai 2018.
Doug Ford lors du point de presse à Mississauga Photo: La Presse canadienne / Nathan Denette
Radio-Canada

Le chef progressiste-conservateur promet de réduire le taux d'imposition pour la classe moyenne, ce qui pourrait permettre à chaque contribuable de réaliser des économies allant jusqu'à 786 $ par an.

Un texte de Claudine Brulé

Lors d'un point de presse dans un hôtel de Mississauga jeudi matin, Doug Ford a expliqué que le rabais proposé toucherait les Ontariens avec des revenus annuels compris entre 42 960 $ et 85 923 $.

Nous mettons plus d'argent dans vos poches, vous pouvez stimuler l'économie, parce que vous pouvez dépenser votre argent bien plus intelligemment que le gouvernement.

Doug Ford, chef du Parti progressiste-conservateur

La deuxième tranche d'imposition qui est actuellement de 9,15 % serait donc abaissée à 7,32 % sous un gouvernement conservateur.

Mais Doug Ford affirme que cela ne se ferait que dans la seconde moitié de son mandat et non pas immédiatement s'il est élu premier ministre.

Cette promesse entrainerait une baisse des revenus de la province de l'ordre de 2,3 milliards de dollars.

Les libéraux brandissent la menace de compressions

En répétant leur slogan, « compassion et non compressions », les libéraux affirment que les réductions d'impôts promises par Doug Ford signifieraient une diminution des services offerts par la province.

La chef libérale, Kathleen Wynne, a même fait un lien entre les engagements de M. Ford et ceux de son prédécesseur, l'ancien premier ministre Mike Harris. Il avait promis 200 $ à tous les Ontariens, dit-elle, mais il a aussi réduit les dépenses en santé et en éducation.

Il n'a pas expliqué aux gens ce que ça veut dire quand il y a moins d'argent à investir en santé et en éducation. [...] Il devra trouver plus de 10 milliards en économies dans le gouvernement pour mettre en place toutes ses promesses.

Kathleen Wynne, chef du Parti libéral

Toronto

Politique provinciale