•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2,6 millions de dollars pour réduire l'itinérance à Burnaby

On voit une vingtaine de personnes, membres de l'équipe de l'organisme avec Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

Ottawa octroie 2,6 millions de dollars à Progressive Housing Society pour lutter contre l'itinérance à Burnaby et à New Westminster.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministre fédéral de la Famille Jean-Yves Duclos était de passage mercredi à Burnaby pour annoncer un investissement de 2,6 millions de dollars destiné à réduire le nombre de sans-abri dans cette banlieue de Vancouver. Un investissement qui tombe au moment où l'on apprend que près de la moitié des Britanno-Colombiens consacrent 30 % de leur salaire à leur loyer, et un tiers des Vancouvérois, 50 %.

Le financement est attribué à Progressive Housing Society, un organisme local de lutte contre l’itinérance dont le projet est de louer des maisons à Burnaby et à New Westminster pour loger des sans-abri qui souffrent en plus de problèmes mentaux.

Le gouvernement se doit d’aider les Canadiens, peu importe à quel point ils sont dans une situation vulnérable.

Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

Le ministre explique que ce financement va permettre à 106 personnes, sélectionnées selon l'urgence de leur situation, d’être logées le temps de trouver un emploi et de se réintégrer à la société.

Nous avons hâte, grâce au soutien de tous les ordres de gouvernements, de fournir aux familles et aux personnes seules un logement sécuritaire et abordable.

Jaye Treit, directrice générale de Progressive Housing Society
La femme blonde vêtue d'un manteau rose se trouve devant le camion de son organisme.  Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jaye Treit, directrice générale de la Progressive Housing Society remercie le soutien du gouvernement fédéral et provincial.

Photo : Radio-Canada

Avec ce financement, l'objectif de Progressive Housing Society est de réduire l'itinérance de moitié à Burnaby.

Personne n’est à l’abri

Il suffit de perdre son emploi ou de recevoir son salaire en retard, que son propriétaire décide de faire des rénovations, pour se retrouver à la rue.

Lily Crist, directrice de La Boussole
La femme porte des lunettes et se trouve debout dans la rue. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Lily Crist, la directrice de l'organisme communautaire La Boussole, dit qu'elle voit de plus en plus de personnes venir demander de l'aide dans son organisme.

Photo : Radio-Canada

Lily Crist, la directrice de l'organisme communautaire La Boussole, raconte que les logements deviennent tellement inabordables qu’elle voit de plus en plus de personnes qui ont un emploi venir se procurer de la nourriture à la banque alimentaire, faute de moyens.

En Colombie-Britannique, près de la moitié des locataires consacrent plus de 30 % de leur salaire à leur loyer, une proportion qui monte à 50 % à Vancouver, selon l’Indice du logement locatif canadien.

Jean-Yves Duclos reconnaît que les conditions de logement des familles dans le Grand Vancouver sont difficiles. Selon lui, l’investissement de 17 milliards de dollars dans le logement abordable annoncé la semaine dernière viendra améliorer la situation des locataires dans la région de Vancouver.

Lily Crist ajoute qu’il faudrait reprendre la construction des coopératives d’habitation parce que les logements modulaires mis en place par la Ville ne répondent pas au problème à long terme. Elle dit espérer voir le gouvernement municipal, provincial et fédéral travailler ensemble pour trouver une solution à long terme.

À lui seul, l’immobilier a représenté 18 % du PIB de la Colombie-Britannique l'année dernière, selon Statistique Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Pauvreté