•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un deuxième centre de pédiatrie sociale en Gaspésie

Gros plan sur des blocs déposés sur une table, avec des enfants en arrière plan

Archives

Photo : Radio-Canada / Patrick Pilon

Radio-Canada

Le Centre de pédiatrie sociale en communauté de la Côte-de-Gaspé ouvrira ses portes d'ici la fin de l'année. Un tel centre existe déjà à Cap-Chat en Haute-Gaspésie

Un texte de Joane Bérubé avec la collaboration de Maude Rivard

L’équipe de base du centre sera formée, d'un médecin, d'une travailleuse sociale et d'une infirmière praticienne spécialisée. Le premier point de service sera situé à Rivière-au-Renard, d'autres suivront, notamment à Barachois et à Murdochville.

Le centre L’Équipage travaille depuis cinq ans à développer le projet.

L’infirmière praticienne spécialisée en première ligne Josiane Létourneau rappelle que les centres de pédiatrie sociale ont développé une approche d’intervention différente basée sur le long terme, mais aussi sur la multidisciplinarité. Un plan d’action, qui implique l’ensemble de l’équipe et les parents, est élaboré pour chaque enfant.

Québec fournira le tiers du financement dans le cadre de l'entente entre le gouvernement québécois et la Fondation du Dr Julien pour l'ouverture de nouveaux centres en région. Une campagne de financement sera lancée sous peu pour compléter le montage financier.

Ancien éducateur spécialisé, Luc Savage fait partie des bénévoles prêts à relever le défi de cette campagne. « Je ne suis pas trop inquiet, dit-il. Je suis du côté nord et je suis convaincu que la population va faire tout en son pouvoir pour réaliser la mise en place d’une clinique comme celle-là. »

Je pense que c’est une clinique pour le milieu et par le milieu. On devient un petit peu, pas les propriétaires, mais partie prenante d’une clinique comme celle-là.

Luc Savage, bénévole

Le Centre pédiatrie sociale de la Côte-de-Gaspé souhaite aussi offrir des services médicaux pour les enfants vulnérables dès janvier 2019.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Santé