•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta recrute son premier défenseur des personnes handicapées

Une personne circule à fauteuil roulant parmi des gens qui n'en ont pas besoin pour se déplacer.
Le futur défenseur des personnes handicapées devra les aider à améliorer leurs droits Photo: iStock
Radio-Canada

Pour la première fois de son histoire, le gouvernement de l'Alberta est en période de recrutement, et ce pendant trois semaines, d'un défenseur des personnes handicapées.

Après les consultations lancées en 2015 par le gouvernement fédéral, une des recommandations retenues était la création d’un bureau indépendant pouvant défendre les personnes en situation de handicap. Irfan Sabir, le ministre des Services sociaux et communautaires de l'Alberta, a annoncé l’an dernier la création d'un tel poste.

« La personne choisie devra représenter les voix des Albertains qui ont des handicaps ainsi que leurs familles, explique M. Sabir. Il devra comprendre leurs problèmes, les aider à naviguer dans le système et à résoudre leurs problèmes. »

Le ministre des Services sociaux et communautaires. Irfan Sabir. dans son bureau, assis à une table. Le ministre des Services sociaux et communautaires, Irfan Sabir. Photo : Radio-Canada

« C’était vraiment nécessaire, parce qu’il faut la responsabilité de chacun, à tous les niveaux », explique Sahana Parameswara, directrice générale de l’Association Gateway, un centre de ressources d’emploi et d’aide aux familles.

Cela ne résoudra pas tout, mais c’est un bon début

Sahana Parameswara, directrice générale de l'Association Gateway

À l’inverse du Commissaire à l’enfance et à la jeunesse, qui est sous la tutelle de l’Assemblée législative de l’Alberta, ce nouveau poste sera dirigé par l’administration d’Irfan Sabir.

Si les groupes de défense des droits aux personnes handicapées ont annoncé leur soutien à cette initiative, la peur d’un manque de représentativité se profile déjà. « Il ne s'agit pas seulement d'avoir des voix symboliques », dit Mme Parameswara. « Il faut créer un espace pour que les principaux intéressés soient des défenseurs permanents à tous les niveaux, qui prennent part au débat dès le premier jour. »

La phrase « Rien ne se fera sans nous » s’annonce déjà comme un slogan pour imposer au gouvernement fédéral un maximum de représentativité au sein de ce nouveau poste.

Un programme à l’étude depuis plus de deux ans

En décembre 2015, les Services des droits à la personne de l’Alberta ont entrepris une consultation à l'échelle de la province concernant les personnes ayant un handicap.

Le sondage mené auprès de plus de 2000 personnes, dirigé par Irfan Sabir, a débouché sur 11 recommandations visant à améliorer les services et l'accessibilité, qui ont été publiées en octobre 2016.

L'une de ces recommandations était la création d'un bureau indépendant de défense des personnes handicapées. Une loi a été adoptée unanimement en mai 2017.

M. Sabir a indiqué que son ministère avait consulté au printemps près de 1500 personnes handicapées, leurs familles et leurs organisations afin de déterminer quelles devraient être les priorités du bureau.

Le recrutement du futur représentant pour ce poste est ouvert jusqu'au 24 mai. Le premier rapport annuel devrait être sur le bureau du ministre au printemps 2019.

Alberta

Politique provinciale