•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Une route inondée et fermée à la circulation. L'inondation s'approche d'une maison entourée de sacs de sable.

La montée des eaux à Grand Bay-Westfield, au nord de Saint-Jean, lundi. Les eaux devraient se stabiliser dans la région mardi, estiment les autorités.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les inondations au Nouveau-Brunswick sont cause d'inquiétudes même pour les gens qui n'ont pas été inondés. Les dommages aux infrastructures affectent la qualité de l'eau pour les résidents qui se trouvent aux abords des zones touchées. Les différentes autorités prennent très au sérieux les défis de santé publique que cela implique.

À Saint-Jean, les efforts pour protéger l'usine de traitement des eaux usées de Millidgeville ont porté fruit et l'eau est toujours potable.

Par contre, dans les communautés environnantes, la situation est tout autre.

Kelly Goddard, directrice du Centre communautaire de Grand Bay - Westfield explique que pour leur communauté, il s'agit d'un grave problème. « Les résidents prennent l'eau de leurs puits et il est impossible pour l'instant d'en assurer la qualité », explique-t-elle.

C'est à Grand Bay - Westfield qu'est installé le centre de distribution régional d'eau et de produits de base, qui sont offerts gratuitement.

Kelly Goddard explique que le centre de distribution sera en place tant et aussi longtemps qu'il y aura un besoin. Elle ajoute que les propriétaires de puits privés sont nombreux dans la région et qu'il faudra du temps avant de pouvoir assurer que l'eau qui s'y trouve est potable.

Mot d'ordre : prudence

La famille de Vicky Wilkes a fait 20 minutes de voiture pour aller chercher de l'eau au centre de distribution. La prudence est importante en situation de crise.

Je n'ai pas besoin de rendre mes enfants malades en plus de tout ce qui arrive.

Une citation de : Vicky Wilkes, résidente de Grand Bay - Westfield

Elle attend impatiemment de pouvoir se procurer, dès le 17 mai, les trousses d'échantillonnage promises par la province.

Problème d'égouts

Dans la municipalité de Rothesay, l'eau du système public est toujours potable, mais ce sont les égouts qui posent problème.

La mairesse, Nancy Grant, confirme qu'à cause des inondations, les eaux usées se déversent directement dans le fleuve Saint-Jean, ce qui lui brise le coeur, car l'eau est au coeur de sa communauté.

Depuis la fin de semaine, des résidents inondés ont noté la différence. La situation est pour le moins inconfortable et en l'absence d'égouts, des toilettes portables ont été dispersées à une vingtaine d'endroits pour accommoder un millier de résidents.

La mairie de Rothesay demande à ses citoyens de limiter leur utilisation d'eau dans les jours à venir et espère que le système d'égout sera de nouveau fonctionnel à partir de la fin de semaine.

D'après le reportage de Nicolas Pelletier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !