•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle reine du maquillage en mission de motivation

La Winnipégoise Francine Bahati a fondé la gamme de produits de maquillage Queenfidence Cosmetics il y a deux ans. La femme d'affaires originaire de la République démocratique du Congo souhaite « inspirer ceux qui ont perdu espoir » grâce à ses rouges à lèvres.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Winnipégoise Francine Bahati a fondé la gamme de produits de maquillage Queenfidence Cosmetics il y a deux ans. La femme d'affaires originaire de la République démocratique du Congo souhaite « inspirer ceux qui ont perdu espoir » grâce à ses rouges à lèvres.

« Mon but est d’inspirer les gens qui arrivent ici et qui ont perdu l’espoir », souligne Francine Bahati en entrevue à l’émission Le 6 à 9 avec Louis-Philippe Leblanc.

Elle propose une gamme de produits de maquillage végétalienne sans parabène ni gluten, et dans la confection de laquelle n'intervient aucune cruauté animale.

Sur chaque produit, il y a une citation destinée à inspirer les utilisateurs. « Je veux inspirer les femmes à croire en elles et à avoir confiance  », dit la femme d'affaires.

Arrivée à Winnipeg après un exil de 10 ans en Ouganda afin de fuir la guerre au Congo, Francine Bahatin a commencé à économiser de l'argent. Deux ans de recherches ont été nécessaires pour mettre au point son produit.

« En grandissant, j’avais une très faible estime de moi et je me faisais constamment intimider », se souvient Mme Bahati.

« Je veux que mon histoire soit une inspiration pour les autres. »

— Une citation de  Francine Bahati

Aujourd’hui, ses rouges à lèvres sont pour elle « un moyen d'expression, une preuve d'audace et de confiance ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !