•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé mentale : la guérison par le parrainage à Calgary

Une jeune fille se tient le visage entre les mains, elle est assise sur un banc.

Le premier centre de guérison basé sur le parrainage ouvre ses portes en Alberta.

Photo : Shutterstock / Paulius Brazauskas

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un centre spécialisé dans la santé mentale a ouvert ses portes, mardi, au centre-ville de Calgary, qui a une particularité : les clients sont parrainés par une quinzaine de personnes ayant elles-mêmes eu affaire à des troubles psychologiques ou de dépendance au cours de leur vie.

Ce centre de guérison qui est unique en Alberta a été lancé par l'Association canadienne pour la santé mentale à Calgary.

Préféreriez-vous vous entraîner à escalader une montagne avec quelqu’un qui l’a déjà fait ou avec une personne qui ne fait qu’écrire sur le sujet?

Laureen MacNeil, Directrice générale de l’Association canadienne pour la santé mentale à Calgary

Tous les participants auront le loisir de suivre une trentaine de cours variés dans ce centre situé au coin de la 10e Rue et de la 7e Avenue S.O.

Il y aura des cours sur l’alimentation et la méditation ainsi que des ateliers de communication. Le tout sera accompagné, si les participants le souhaitent, d’un parrain ou d'une marraine.

femme de type européen, Laureen MacNeil, directrice générale de l'Association canadienne pour la santé mentale de Calgary.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La directrice générale de l'Association canadienne pour la santé mentale de Calgary, Laureen MacNeil

Photo : Radio-Canada

Mentor

Priscilla Cherry est l'une des marraines du collège de la guérison. Après avoir été agressée sexuellement dans son enfance, elle a connu la dépression et l’anxiété, qui l'ont même menée jusqu’à la tentative de suicide.

portrait d'une jeune femme, joiment maquillée, avec un percing dans le nez.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Priscilla Cherry est l'une des 16 marraines du nouveau collège de la guérison.

Photo : Radio-Canada

Ayant reçu de l’aide, elle se dit prête aujourd’hui à parler de ce traumatisme pour pouvoir aider les autres à son tour.

Dans le système de parrainage, ce à quoi nous avons dû faire face devient une force qui nous permet d’aider les autres.

Priscilla Cherry

Les responsables du centre espèrent que le programme réduira le nombre d'hospitalisations et permettra d'éliminer la stigmatisation qui entoure, encore aujourd’hui, les problèmes de santé mentale.

La directrice de l’Association canadienne pour la santé mentale de Calgary croit à l’avenir du programme, qui a déjà fait ses preuves en Ontario et au Manitoba.

Avec les informations de Charlotte Dumoulin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !