•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Victoria veut réduire les gaz à effets de serre d'ici 2030

Des cheminées

La Colombie-Britannique n'atteindra pas en 2020 les cibles de réductions des émissions établies en 2007.

Photo : Reuters / Peter Andrews

Radio-Canada

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) seront réduites de 40 % avant 2030 en Colombie-Britannique, a déclaré Victoria mardi en accusant l'ancien gouvernement libéral de n'avoir pas fait assez pour atteindre l'ancienne cible qu'il avait lui-même établie en 2007.

Cette année-là, le premier ministre, Gordon Campbell, avait promis une réduction de 33 % des GES d'ici 2020.

« Le gouvernement précédent, après avoir laissé traîner l’action climatique pendant plusieurs années, a avoué qu’il ne pouvait pas atteindre sa cible de 2020 », a déclaré le ministre de l'Environnement, George Heyman.

La nouvelle loi prévoit la réduction de 40 % des gaz à effets de serre d'ici les 12 prochaines années et de 60 % d'ici 2040.

Elle suit des recommandations d'un rapport de l’équipe de Leadership sur le changement climatique de la province qui affirmait en 2015 que la Colombie-Britannique avait peu de chances d'atteindre sa cible concernant les GES. La décision de Christy Clark, première ministre à l’époque, de geler la taxe sur le carbone avait été grandement critiquée.

Appui du Parti vert

Le chef du Parti vert, Andrew Weaver, a donné son appui aux nouvelles cibles du Nouveau Parti démocratique (NPD).

Selon lui, même si le gouvernement de John Horgan n'a pas renoncé aux projets de gaz naturel liquéfié, le Parti vert s'engage à appuyer le plan.

Les environnementalistes sont pour leur part moins optimistes.

Alan Andrews, du groupe Écojustice, critique le manque de responsabilité du gouvernement dans le respect des cibles établies.

D'après M. Andrews, davantage de cibles sont nécessaires, puisque rien dans le plan du ministre Heyman ne l'empêcherait d'abandonner ces nouvelles cibles, une fois l'échéance arrivée.

Colombie-Britannique et Yukon

Changements climatiques