•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannes : des contrevenants prennent des égoportraits sur le tapis rouge

Une femme vêtue d'une robe élégante prend un égoportrait à son arrivée à la cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes.

Une femme prend un égoportrait à son arrivée à la cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes.

Photo : Associated Press / Vianney Le Caer

Associated Press

Pour la première année de son application, le règlement du Festival de Cannes interdisant les égoportraits sur le tapis rouge a été respecté par la plupart des gens, mais certains ont osé y contrevenir, jeudi soir, à la cérémonie d'ouverture.

Des participants ont été aperçus en train de prendre des photos d'eux-mêmes sur leur téléphone cellulaire, alors qu'ils se dirigeaient à la première du film d'Ashgar Farhadi, Todos Lo Saben (Tout le monde le sait, en français).

Les organisateurs du festival en ont réprimandé quelques-uns qui avaient tenté le coup.

Le festival a prévenu les spectateurs qu'ils pourraient se voir refuser l'entrée s'ils se font prendre en flagrant délit d'égoportrait. Aucun participant ne semblait avoir été refoulé, mardi.

Le directeur du festival, Thierry Frémaux, a qualifié la prise d'égoportrait de « grotesque » et selon lui, cette pratique enlève de l'élégance au prestigieux tapis rouge entouré de photographes.

Mardi, M. Frémaux a déclaré que les gens venaient à Cannes pour voir des films, « et pas pour être vus ».

Cinéma

Arts