•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une campagne pour promouvoir la participation des francophones aux élections scolaires

Des pancartes pour la campagne sur lesquelles il est, entre autres, écrit : « Notre avenir se joue dans nos écoles ».
Cinq organismes francophones de la Colombie-Britannique se sont unis au Conseil scolaire francophone pour inciter ses membres à participer aux élections scolaires d'octobre 2018. Photo: Radio-Canada / Noémie Moukanda
Radio-Canada

Plusieurs organismes francophones se sont associés au Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF) pour inciter les membres de ce dernier à voter lors des élections scolaires de 2018.

Le 20 octobre, sept conseillères et conseillers scolaires seront élus au conseil d’administration du CSF pour un mandat de quatre ans.

Après un faible taux de participation les années précédentes, le conseil scolaire et cinq organismes provinciaux s'unissent pour sensibiliser la population francophone aux élections scolaires.

La Fédération des francophones de la province, la Fédération des parents francophones, le Conseil jeunesse francophone, Réseau-Femmes ainsi que le syndicat des enseignantes et enseignants ont lancé avec le CSF la campagne « Notre avenir se joue dans nos écoles ».

« On s’est parlé entre nous et on juge que c’est du devoir de la communauté de s’impliquer dans une institution aussi importante que le CSF », explique Christian Deron, coordinateur des relations gouvernementales à la Fédération des francophones.

D’élection en élection, la mobilisation pour les élections scolaires continue de s’affaiblir. En 2014, deux candidats ont été élus par acclamation et une région scolaire n'avait même pas de représentant.

Marie-Andrée Asselin, directrice générale de la Fédération des parents, souligne l’importance des élections 2018. « Ces conseillers vont tracer les lignes directrices pour les quatre prochaines années au conseil scolaire. Ils vont voter toutes les politiques, ils vont voter le budget, ils vont mettre en place le plan stratégique. »

Les organismes participants veulent sensibiliser la communauté au fait que les parents, autant anglophones que francophone peuvent voter.

Il faut être membre du CSF en date du 22 juin 2018 afin de pouvoir voter. Les candidats ont quant à eux jusqu’au début du mois d'août pour faire connaître leurs intentions. Les bulletins de vote seront envoyés aux membres votants le 20 septembre afin qu'ils puissent être renvoyés au CSF avant le jour des élections, le 20 octobre.

Toutes les informations sur les élections et la façon devenir membre du CSF se trouvent sur la page Élections scolaires 2018 (Nouvelle fenêtre).

D’après des informations recueillies par Noémie Moukanda

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation