•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle chaire de recherche sur la forêt à l'UQO reçoit 1,4 M$

Christian Messier parle devant un groupe en utilisant un microphone.

Le professeur Christian Messier (archives)

Photo : Radio-Canada/Vincent Martineau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une nouvelle chaire de recherche sur la forêt à l'Université du Québec en Outaouais (UQO) a reçu 1,4 million de dollars de la part du gouvernement fédéral. Elle aura pour but d'évaluer comment préserver la santé des écosystèmes, lesquels font face à des perturbations qui augmentent tant en fréquence qu'en intensité.

Un texte de Dereck Doherty

La Chaire de recherche du Canada sur la résilience des forêts face aux changements globaux testera de nouvelles approches d’aménagement forestier pour en connaître davantage sur la façon dont la forêt s’adapte aux changements climatiques.

Elle sera chapeautée par le professeur et directeur scientifique de l’Institut des sciences de la forêt tempérée (ISFORT) de l’UQO, Christian Messier.

« On parle de la santé [de la forêt] à long terme. Si elle n'a pas les espèces qui peuvent faire face aux perturbations, la forêt va péricliter », s'inquiète le chercheur.

« Ce que je vise à simuler, c'est vraiment [...] de voir qu'est-ce qu'on devrait faire, où et comment, pour maximiser la résilience, évidemment à moindre coût. »

— Une citation de  Christian Messier, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la résilience des forêts face aux changements globaux

Les fonds accordés à la chaire proviennent du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et font partie d’une récente annonce du gouvernement fédéral. Ottawa avait alors octroyé au total près de 160 millions de dollars dans l’ensemble du pays à 186 titulaires de chaires, dont 44,5 millions destinés au Québec.

La Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) contribue également 97 370 $ à la chaire, notamment pour de l’équipement de laboratoire.

Inquiétude pour les forêts de l'Outaouais

M. Messier s'inquiète pour la santé à long terme du couvert forestier de l'Outaouais, qui doit, comme ailleurs dans le monde, s'adapter à un environnement en constant bouleversement. Les tempêtes de plus en plus fortes et l'arrivée de nouvelles espèces d'insectes, entre autres, ont un impact important sur la santé du secteur forestier, selon lui.

Le chercheur se dit toutefois optimiste, dans la mesure où la diversité des espèces d'arbres dans la région de l'Outaouais est un avantage. Il souligne que cette dernière contribue au bon fonctionnement des écosystèmes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !