•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une « alerte Sauron » avertit les employés de Facebook lorsqu’un collègue accède à leur profil

Logo de l'application mobile de Facebook.
Les employés de Facebook ont droit à un système d’alerte interne lorsqu'un collègue navigue sur leur profil. Photo: The Associated Press / Matt Rourke
Radio-Canada

Vous ne saurez jamais si un employé de Facebook consulte votre profil et vos informations privées... sauf si vous travaillez pour Facebook. Une fonctionnalité permet en effet aux employés de savoir si un collègue a accédé à leur compte.

Des alertes sont envoyées aux utilisateurs de Facebook lorsque leur compte est piraté, mais pas si des employés du réseau social naviguent sur leur profil. Les employés de Facebook ont, quant à eux, droit à un système d’alerte interne lorsque la même situation se produit.

Connu sous le nom d’« alerte Sauron », en référence à l’œil qui voit tout de Sauron dans Le seigneur des anneaux, ce système est en place depuis des années à Facebook. Lorsqu’un collègue accède à leur profil, un courriel ou une notification est envoyé aux employés concernés. Ces derniers peuvent ensuite demander la raison de cet accès et porter plainte au besoin.

La possibilité d’être administrateur de n’importe quel profil est limitée à un groupe très restreint d’employés de Facebook, soit un peu plus de 1 %. Ceux-ci peuvent avoir accès à des informations privées telles que des photos et des messages partagés seulement avec des amis, et ce, sans que les utilisateurs en soient informés. Ces permissions spéciales servent à diagnostiquer des erreurs techniques, tester de nouvelles fonctionnalités ou enquêter sur un comportement criminel potentiel en réponse à une demande judiciaire.

Une fonctionnalité qui pourrait être accessible à tous

Selon le Wall Street Journal, un porte-parole de Facebook a affirmé qu’il était envisagé de rendre accessible l’« alerte Sauron » à tous les utilisateurs et utilisatrices. « Il y a plusieurs facteurs importants à considérer, explique le porte-parole. Par exemple, comment éviter d’alerter des personnes mal intentionnées ou de faire obstacle au travail que nous faisons pour prévenir des situations abusives? »

Facebook a annoncé plusieurs mesures au cours des dernières semaines afin de mieux protéger les données personnelles de ceux et celles qui utilisent sa plateforme. Malgré ces efforts, il semble y avoir un fossé important entre ce que Facebook sait à propos des internautes et ce que ces derniers savent à propos des pouvoirs de l’entreprise.

Avec les informations de Wall Street Journal

Réseaux sociaux

Techno