•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Discorde autour de la création des Rendez-vous festifs du Bic

Le marché public de Rimouski espère augmenter ses ventes encore cette année

Les organisateurs d'un événement dans le district du Bic sont déçus de ne pouvoir appeler leur événement « Marché du Bic ». (Archives)

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le changement de nom du nouveau Marché du Bic a provoqué des échanges houleux, lundi soir, lors de la réunion du conseil municipal de la Ville de Rimouski.

L'administration municipale a demandé aux organisateurs de changer le nom du marché, qui se nomme maintenant les Rendez-vous festifs du Bic. Des organisateurs affirment toutefois que depuis ce changement, plusieurs personnes ont quitté le comité organisateur et que certains producteurs sont mécontents.

Gabrielle Perrouas, des Serres du Phénix, croit entre autres que le changement de nom pourrait induire en erreur les touristes de passage au Bas-Saint-Laurent.

« Un rendez-vous festif, c'est une foire d'art contemporain, ce n'est pas un marché public en anglais ou en allemand et je pense qu'il y a beaucoup de touristes l'été au Bic. »

— Une citation de  Gabrielle Perrouas, productrice
Logo de l'événementAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La tenue d'un nouvel événement au Bic comporterait la vente de produits frais, ce qui pourrait poser des problèmes avec la réglementation du MAPAQ, selon le maire Parent.

Photo : Facebook/Rendez-vous festifs du Bic

La Ville se défend

De son côté, la Ville explique qu'elle veut éviter la confusion avec le marché public de Rimouski et que les marchés publics au Québec sont régis par une réglementation stricte du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ).

Le maire Marc Parent affirme qu'il sympathise avec les préoccupations des organisateurs, mais ajoute que le conseil a fait son bout de chemin en adoptant rapidement un règlement pour modifier le plan de zonage et permettre la tenue de l'événement.

« Ils aimeraient maintenir le terme marché public. Ça amène des préoccupations en ce qui a trait au MAPAQ. De toute façon, les organisateurs nous ont dit que la vente de produits frais était une petite partie des activités qui auront lieu là-bas. »

— Une citation de  Marc Parent, maire de Rimouski

M. Parent affirme que les organisateurs de l'événement étaient en infraction avec la réglementation en vigueur en ce qui a trait à l'urbanisme et qu'ils étaient également en infraction sur des questions en lien avec la santé et le MAPAQ.

D'après les informations d'Édith Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !