•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les raisons des inondations au Nouveau-Brunswick expliquées simplement

Radio-Canada

Au printemps, les inondations sont courantes dans le secteur de Grand Lac, entre Gagetown et Fredericton, et dans la vallée de Kennebecasis, entre Oak Point et Saint-Jean. Mais pourquoi cette année l'eau atteint-elle des niveaux records?

La réponse est assez simple et plutôt logique.

Le nord de la province a reçu d'importantes quantités de neige cet hiver. Il a fait froid longtemps, la neige est donc restée au sol plus longtemps qu'à l'habitude.

L'arrivée relativement soudaine du temps chaud a fait fondre la neige très rapidement. À titre d'exemple, quelques jours avant les inondations, il a fait -3 degrés Celsius durant la nuit et le mercure a atteint 21 degrés dès le lendemain.

À la fonte rapide de la neige, on ajoute des quantités importantes de pluie. Dans les trois dernières semaines, les précipitations ont été plus élevées de 31 % par rapport à la normale.

Toute cette neige qui a fondu rapidement, jumelée aux précipitations abondantes, a fait gonfler les rivières et les bassins du fleuve Saint-Jean. En raison de la dénivellation, toute cette eau a terminé sa course dans les régions de Fredericton et de Saint-Jean.

Le nord du Nouveau-Brunswick a reçu beaucoup plus de neige que le reste de la province.

Le nord du Nouveau-Brunswick a reçu beaucoup plus de neige que le reste de la province.

Photo : Radio-Canada

Un autre facteur particulier au sud de la province est les marées de la baie de Fundy qui jouent un grand rôle dans le niveau des eaux.

Ainsi, à 18 h 30 ce soir, le niveau des marées devait être à son maximum. L'eau devrait se retirer graduellement pendant la nuit et remonter pour atteindre un sommet à 6 h 45 mardi matin à marée haute.

La bonne nouvelle, c'est qu'il reste très peu de neige au sol dans le nord de la province. La fonte ne devrait pas avoir de conséquences majeures et le niveau de l'eau devrait demeurer assez stable pendant les prochains jours.

De plus, aucune précipitation n'est annoncée avant jeudi soir, où un faible système dépressionnaire pourrait apporter quelques millimètres de pluie.

D'après les informations de Gabriel Garon

Nouveau-Brunswick

Conditions météorologiques