•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de sécurité pour les pêcheurs de homard

Plus de sécurité pour les pêcheurs de homard
Radio-Canada

Les chercheurs du Centre Merinov, avec la collaboration de deux pêcheurs de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, proposent des équipements qui rehaussent la sécurité et l'ergonomie à bord des bateaux de pêche au homard.

L’objectif était notamment d’éliminer les cordages aux pieds des pêcheurs et ainsi diminuer les risques de chute par-dessus bord.

Ces équipements pourraient ainsi améliorer les conditions de travail à bord des quelque 500 bateaux de pêche au homard du Québec.

Yves Anglehart est pêcheur de homard à Port-Daniel-GasconsYves Anglehart est pêcheur de homard à Port-Daniel-Gascons Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Je suis responsable de mon garçon qui est à bord, je suis responsable de l’homme de pont qui est en arrière, s’il arrive de quoi, c’est moi qui va m’en vouloir.

Yves Anglehart, pêcheur de homard de Port-Daniel-Gascons qui a participé à ce projet de recherche

La pêche commerciale est considérée comme l'un des métiers industriels les plus dangereux dans le monde. C'est à la suite de deux chutes mortelles, il y a quelques années, que la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a mandaté des chercheurs québécois pour améliorer la sécurité sur les homardiers qui sont plus à risque en raison de l'espace restreint à bord des petites embarcations.

Des chercheurs du Centre Merinov ont notamment analysé, de 2012 à 2016, plus de 250 heures de vidéos prises à bord des bateaux.

avec les informations de Martin Toulgoat

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Accident de travail