•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kashechewan sur le point d’être complètement évacuée

Rivière Albany sur la côte ouest de la baie James.
Voici une des plus récentes photos de la rivière Albany, en aval des communautés autochtones de Fort Albany et de Kashechewan, prise par l'équipe de surveillance de la crue des eaux. Photo: Brent Nakoochee
Radio-Canada

Même s'il n'est pas encore possible de prédire si la rivière Albany provoquera des dommages importants dans le village, tous les résidents sans exception ont commencé à quitter les lieux. Des avions militaires doivent transporter les 280 membres de cette Première Nation de la côte ouest de la baie James vers Hearst et Wawa.

Jusqu’à présent, 1500 personnes ont été déplacées dans diverses villes plus au sud, dont Kapuskasing et Timmins.

L’eau n’a pas encore envahi Kashechewan, mais ceux qui surveillent la débâcle disent ne pas aimer ce qu’ils voient jusqu’à maintenant.

Le chef du service des incendies de Kashechewan, Brandon Spence, sur les rives de la rivière Albany.Le chef du service des incendies de Kashechewan, Brandon Spence, sur les rives de la rivière Albany. Photo : Radio-Canada / Erik White/CBC

« Nous ne voulons prendre aucune chance », explique le chef pompier et coordonnateur des évacuations, Brandon Spence.

M. Spence mentionne qu’il ne restera plus qu’une poignée de personnes dans la communauté.

Lui-même quittera Kashechewan en direction de Timmins afin d’y coordonner les opérations là-bas dans les prochains jours.

« Personne ne peut prédire ce qui arrivera », dit-il.

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts qualifie les risques d’inondation d’extrêmement élevés.

Avec les informations de CBC

Conditions météorologiques

Environnement